Grrrnd Zero Vaise






  • Zucchini Drive (un type de stacs of stamina, un autre de cavemen speak)+ Nomad (du collectif shadowanimals) + Lawrence Wasser (disco punk wouwou) + Skull Defekts (noise from stockholm, avec des membres de kid commando et henrik rylander)

    un morceau du prochain album de zucchini :
    zucchini drive - radicaldays.mp3

    un extrait de being kurtwood, leur précédent :
    zucchini drive - banned from poland.mp3


    et aussi des morceaux de lawrence wasser :

    lawrence wasser - emperor.mp3

    lawrence wasser -piggy on a rooftop.mp3


    et le myspace de skull defekts :

    www.myspace.com/skulldfx




  • DEERHOOF(Oakland / San Francisco / Tokyo)

    Dans un monde opaque où le bouleversement perpétuel de tous les aspects de l'existence semble être devenu l'unique phénomène stable, l'être humain persiste à éprouver la nécéssité intérieure d'établir des points d'ancrage solides, afin de structurer une identité marquée par l'incertitude et la confusion.

    Avec l'amitié, les Benson 100 S et la sauce barbecue, Deerhoof fait partie de ces piliers conceptuels permettant à l'Homme de tenir bon face à l'épouvantable instabilité de ce qu'il va bien devoir se résigner à appeler sa vie.

    Deerhoof, c'estdeux ou trois championsdiy fans de chuck berry et de john cage, assistés d' une héroïne de manga abordant des sujets aussi candides que le basket, les pandas chinois ou les vertiges de l'amour.

    Ensemble, ils offrent au monde une pop universelle, dansante et chaotique.Leur musique s'avère difficilement lassante, à cause des rythmes désarticulés et des mélodies souples mais tonitruantes qui la caractérisent: une atmosphère tantôt martiale et funky, tantôt décontractée et méditative.

    Un considérable ramassis de feignants a pris pour habitude de comparer Deerhoof à Blonde Redhead, tout ça parce que les deux chanteuses ont une voix de sucre d'orge et la peau jaune. Mais c'est n'importe quoi : Deerhoof est environ 1211 fois plus important, inventif et grâcieux.

    Ecoute :

    Deerhoof - Spitit Ditties Of No Tone

    Deerhoof - Holy Night Fever

    Deerhoof - Dummy Discards a Heart

    ou

    Deerhoof - Spiral Golden Town

    Deerhoof - Come see the Duck

    Tu vois.


    La dernière fois qu'ils sont passés à la maison ça ressemblait à ça :

    (clique sur le petit bouton en bas à droite du player pour passer en plein écran, croque un bout de chocolat au caramel, pense à tout ce que tu as fais de bien dans ta vie)


    {divxremote width="400" height="249" img="http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-Deerhoof2.jpg"}http://www.grrrndzero.org/Videos/GrndZero-Deerhoof.avi{/divxremote}
    No video? Get the DivX Web Player for Windows or Mac

    Et là ils viennent de sortir leur neuvième disque, Offend maggie.

    Ce qui ne change pas

    - Greg Saunier (fondateur-batteur-sosie de jim carrey) promène toujours son génie démentiel dans le rythme/entre le rythme/en dehors du rythme/partout dans les microns du temps.

    - Leurs nouveaux méga tubes demeurent capables de faire vaciller nos corps de joie, même dans les cirsconstances les plus douloureuses (c'est la saint-valentin, ta copine vient de te quitter pour un fan de Foals,tu es tout seul dans une chambre d'hotel 1ère classe mal éclairée).

    Ce qui change

    Une Vision :John Dieterich (seul élément du groupe susceptible d'apparaître dans les rêveries érotiques d'une jeune fille) est tombé sur une vidéo d'ali farka touré un soir en errant sur le câble. Alors il a bien réfléchi, attrapé une guitare acoustique et établi qu'infiltrer des petits bouts de blues malien dans ses parties de guitare était quand même super nécessaire.

    Une Bonne Suprise : Satomi la demi-gnome fragile en a marre d'être la fofolle kawai qui ne sert pas à grand chose. Elle se maturifie, nous livre toute la complexité rugueuse de son moi, son chant explore enfin d'autres émotions que "je suis une beauxardeuse joviale au pays des arcs en ciel, yopi yopi". Elle arrive même à jouer des lignes de basse décentes.

    Un remaniement de personnel bienvenu : ils sont à nouveau 4 ! Après un épisode à 3 (Jim Coen étant parti s'autonomiser dans les très bons Curtains), voilà Ed Rodriguez, guitariste de Gorge Trio et de Colossamite. Est ce que ça change fondamentalement quelque chose ? Dieterich nous répond par gtalk : "we are more relaxed to try different things".
    Il dit la Vérité. Jamais ils n'ont été aussi sereins, souples et désinvoltes.

    Ainsi donc, Deerhoof, Lyon, 10 décembre. Leur passage à Grrrnd tombera à point nommé pour faire advenir la féérie de noël.

    Un clip :

    {youtube width="425" height="344"}ZcNnCxrN2Xk{/youtube}

    +

    CLARA CLARA(élégance et vigueur)

    Les petits nous offriront leur tout nouveau set.

    http://www.myspace.com/claraclaraband

    +

    Parenthetical Girls (pop précieuse)

    +

    James Blackshaw - un guitariste paisible, en quête de la formule qui réunirait Jim o' Rourke, Philip Glass et un générique d'émission littéraire sur france 2.

    James Blackshaw - infinite circle

  • THE PRESENT (Rusty Santos + 2 / New-York, USA)

    The Present est le nouveau projet de Rusty Santos en groupe : un trio New-Yorkais folk-psyché/rock-expé/post-machin tout plein de reverb partout, dans la veine d'Animal Collective (les AC d'il y a quelques années, période DanseManatee/Sung Tongs, je précise pour ceux qui se remettent difficilement de leur récent virage noix de coco). Rusty en est d'ailleurs en quelque sorte le membre sectet : il a produit Sung Tongs et joué dessus, enregistré Feels, fait un groupe avec Panda Bear... Ses trois premiers disques solos versaient dans la pop hippie bordélique, mais il a appris à aimer la saturation.Ah oui, il a aussi produit gang gang dance, ariel pink, yamataka eye, et encore pas mal de monde. Un être humain recommandable, donc.

    The Present - Victory

    Rusty Santos - this direction.mp3

    Rusty Santos - bullet proof.mp3

    ELECTRIC ELECTRIC(Roc' modern / Strasbourg, Fr)

    Duo, voire trio selon les sources, originaire de Strasbourg (une ville réputée pour ses saucisses et une salle de spectacle œcuménique et autogérée), pratiquant le rock'n'roll moderne avec une verve exemplaire.

    Ménageant rythmiques “complexes”, sonorités noisy et un côté dansant (saluons l'effort dialectique), Electric Electric s'apparenterait à un “Battles du pauvre”… ce qui est un COMPLIMENT dans ma bouche tant je glorifie quotidiennement les belligérants New-Yorkais à travers des écoutes attentives et répétées.

    Un groupe original, donc, qui sait vivre avec son temps (à l'image de leur site internet très complet qui permet notamment d'écouter intégralement leur album “Sad Cities Handclappers”, ma foi fort réussi.

  • silver

    20 HEURES HEURE REELLE - 10 EUROS


    LES RESERVATIONS POUR SILVER MT ZION SONT TERMINEES. IL RESTE DES PLACES,mais on aura pas le temps de regarder nos mails demain. Venez à l'heure, bisous bisous.

    A SILVER MT ZION -kings du post rock barbu

    Toujours en lutte contre le capitalisme et les rasoirs, ils reviennent avec un NOUVEL ALBUM, un TOUR BUS, un ingé-son ALLERGIQUE AU GLUTEN et un BEBE DE QUELQUES MOIS. A part ça, ça devrait être toujours aussi bien.Un aperçu de leur dernier passage à Grnd Zero :

    {vimeo width="400" height="320"}10254065{/vimeo}


    ZENI GEVA - kings of noise

    Zeni Geva font leur seule date en France chez nous, ils ne sont pas venus à Lyon depuis bien longtemps, et on est plutôt fiers de les accueillir. Au vu des récentes agressions sonores que le sieur Kazuyuki (guitare) aka KK Null nous a délivré lors de son dernier passage au Sonic, du live de 2009 fraichement sorti et des vidéos sur le net, on est en droit de penser que les trois japonais n'ont rien perdu de leur verve. Toujours ce même son rèche au possible, cette voix de prof de judo défoncé au saké, ces guitares plaquées sur des rythmes aliénant de binarité, ce non-groove assumé jusqu'au bout et ces envolées bruitistes dont seul ce peuple étrange vivant à nos antipodes semble capable, voilà à peu près les éléments principaux de la musique de Zeni Geva. A part ça Zeni Geva s'est formé en 1987, a sorti un bon paquet d'albums sur Alternative tentacles ou Neurot, a tourné avec Neurosis, les Melvins, Shellac...

    {youtube width="425" height="344"}4b1lv-m_4LY{/youtube}

    http://www.myspace.com/zenigeva


    JAKUZI'S ATTEMPT - les gars qui tournent avec Zeni Geva

    http://www.myspace.com/jakuzisattempt

    une vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=4UQoxDaScrs

  • fuckbuttons

    FUCK BUTTONS(électro ? noise ? convulsions ? / UK)

    Fuck Buttons est un duo claviers/machines originaire de Bristol, la ville qui explorait avec plus ou moins d'inspiration et de codéine les notions de ralenti et de mou dans les années 90 (flying saucer attack, portishead, tricky...).

    Comment être un groupe drone-noise-psychédélique et devenir une sensation hype majeure ?

    a) un dossier marketing solide (la division label du festival Atp prend en charge le disque, s'en suit un plan média imparable : pitchfork, libé, inrocks, stereogum, tout le monde pond son article).

    b) savoir s'entourer (tournées avec Battles et Liars,John Cummings de Mogwai a enregistré le premier album, Andrew Weatherall s'occupe du deuxième)

    c) être très doué.


    d) injecter une forte dose de pop au coeur de la déferlante bruitiste. Ces jeunes gens ont une approche émo, physique et extrêmement directe de la musique de snob.

    Mélodies naïves + distorsion + nappes de synthé + rythmiques répétitives + hurlements jetés dans un micro fisher price = un truc assez excitant.

    C'est parfois un peu facile, un peu vain (certains morceaux dancefloor sont vraiment limite). On n'arrive pas trop à déterminer si ils sont innocents ou putassiers, si bientôt ils ne tourneront plus que dans des clubs remplis d'abrutis cocaïnés, amers et compétitifs.

    Mais dans leurs meilleurs moments,

    comme

    Sweet love for planet earth


    ou

    Okay, lets talk about magic.mp3

    on se dit que Fuck buttons est la version post apocalyptique de My Bloody Valentine. Genre on est à la plage avec notre ami loïc, on n'a pas dormi depuis trente heures, on fume notre soixante douzième cigarette, le jour se lève, tout est douceur et apaisement,puis sans prévenir le soleil explose et l'univers entier se consume.

    Presque comme dans Deep Impact.

    Un petit bout de leur concert au sonic il y a deux ans, merci max :

    {vimeo width="400" height="320"}7039993{/vimeo}

    PART CHIMP (rock ? noise ? furie ? / UK)

    En voyant la pochette de leur dernier album, on se dit que ces écossais ont bon goût. Ils sont signés chez Rock Action (le label de Mogwai), et délivrent une sorte de stoner noisy. On ne comprend jamais vraiment tout ce qui se passe, la recette n'est pourtant pas trop compliquée : guitare brutales, chant un peu emo qu'on entend pas en live, rythmique tentaculaire. Il parait qu'en concert c'est encore mieux.


    Machine

    Trad


    + HTRK




  • Une légende.
    Une légende vivante.
    Une légende qui vivra encore longtemps après que les autres légendes vivantes seront mortes. *


    grubbs

    Le manque de temps le disputant à la fainéantise, petite démonstration lapidaire à destination du plus grand nombre :

    DAVID GRUBBS = SQUIRREL BAIT (+ 2 membres de SLINT)
    DAVID GRUBBS = BASTRO (+ 1 membre de TORTOISE)
    DAVID GRUBBS = 13 albums solo (cf. DragCity et FatCat)

    Une vidéo de qualité indéterminée :


    Cela devrait suffire à vous convaincre de la vitale nécessité de venir le voir.
    Un peu plus tôt dans la soirée, Hervé Boghossian vous proposera du bruit produit avec bon goût et distinction, tandis que notre héros local nouvelle-star-de-la-presse-culturelle-française François Virot fêtera la sortie de son premier album avec ses couinements élégants et arpèges mignons.




    François Virot - That Beat (Billie Holiday cover)


    * une bière ou un jus de fruit offert à la première personne qui nous donne le nom du film dont est extrait cette citation.
  • 20 H 30

    spacelady3

    Wouwou, voilà le Grand Retour des Rois Mages de New York, Black dice.

    Ces êtres jouent une musique qu'on pourrait qualifier d'électronique / chamanique / tribale / un peu bizarre.

    Connus avant tout pour être les potes bruitistes d'Animal "brother sport" Collective (même label, mêmes tournées, visiblement mêmes drogues, top friend myspace, amitié sincère), Black dice c'est un peu la première barrière de la musique expérimentale à franchir avant de pouvoir s'effondrer dans les méandres. Bref. Les premières barrières, c'est beau :

    black dice - motorcycle.mp3

    Dernièrement, ils nous ont sorti un disque (Repo) chez paw tracks. Une suite logique à Load Blown et Broken Ear Record, plus catchy/moins austère que leurs débuts, encore plus cool, genre soleil quoi. Du Black Dice en short, polo, casquette tropicale, en plein minigolf, coucher de soleil et menthe à l'eau.


    C’est pas si complexe à l’écoute, on entend certes des blips et des sons trifouillés, mais aussi un truc pop, même « groove », le mot qui fait peur. Ce côté grosses basses booty/Mtv Pulse, mêlé à ces bidouillages intempestifs, fait de Black Dice une entité totalement inattaquable.

    Quelques autres morceaux à écouter au casque :

    black dice - glazin

    black dice - kokomo.mp3

    black dice - scavenger

    Avec aussi Pascal Nichols, Julien Dupont et Gael Gallagher.

  • scoutniblett


    SCOUT NIBLETT

    Princesse Solitaire / Folk Intense /

    Dans How To Kill a Mocking Bird de Harper Lee, le narrateur est une petite fille un peu rebelle surnommée Scout, qui fronce les sourcils, se bat avec les gaçons et déteste porter des robes, tandis que son père, Héros de la Justice Morale des Hommes, se bat nuit et jour contre le Racisme en Alabama. Bref, la classe. On n'est donc pas très étonné qu'Emma Louise Niblett, pourtant déjà affublée d'un nom romanesque à sa naissance, ait choisi de s'appeler Scout.

    Scout Niblett est donc une jeune Anglaise du Staffordshire qui émigra voilà une dizaine d'années aux Etats-Unis. Alors qu'elle approche paisiblement la quarantaine, Scout possède toujours ce même visage d'enfant pas facile et la voix qui va avec. Car, au delà de sa passion discrète pour l'astrologie et les perruques, Scout compose, joue, chante, émeut vivement. Sa voix pourrait être celle d'un moineau borgne qui décide pourtant de ne pas baisser les bras face aux turpitudes insensées qui s'abattent sur lui. Autrement dit, ce qui émane majestueusement de sa mâchoire serrée est un mélange d'immense fragilité et d'entêtement, de grâce et de ténacité, et ainsi de suite. Avec un dictionnaire des synonymes on peut déployer une liste interminable de dichotomies et bien s'amuser.

    En gros, quand elle entame un refrain, ça rend souvent les yeux humides. Si elle n'avait pas la tête de Gollum mélangée à celle d'une collégienne déviante qui fait des expériences sur des rongeurs morts, elle serait Cat Power à la place de Cat Power, qui est quand même une grosse feignante depuis au moins dix ans.

    Sinon, bla bla travail avec Steve Albini, bla bla 4 albums super chouettes, bla bla.

    Le duo avec Bonnie Prince Billy, qui arracherait des larmes d'émotion au président de la Corée du Nord :

    Scout - Kiss

    Apprête-toi à recevoir la lumière :

    Scout - Pom Poms

    Scout - So much love to do

    Scout - Into

    Elle kiffe également nirvana et les vieilles chemises :

    Scout - Lullaby For Scout In 10 Years

    Comment rendre un méga-tube reggae grave et délicat ?

    Scout - Uptown Top Ranking

    Nous devons convenir que tous ces morceaux illustrent principalement la facette la plus douce de Princesse Scout, qui aime aussi la batterie, la saturation et la colère rêche. Je réparerai ça d'ici un ou deux jours.



    + RAYMONDE HOWARD(pop électronique minimaliste)

    http://www.myspace.com/raymondehowardmusic

    + SLASHERS(feat Agathe max & Marion Overmars)

    http://www.myspace.com/agathemax


  • Ils sont vieux, ils sont fiers, ils sont beaux : les héros punks/hardcore/jazz de Nomeansno n'ont pas eu une vie facile mais ont su faire face à leurs angoisses avec dignité. Ils n'hésitent pas à braver l'incontinence, les varices et Alzheimer pour venir à Grnd zero, accompagnés du rock tendu des Ned. Youpi.







  • plus d'infos sur le site de la soirée
  • organisé par crusty rossi et son assistant - 20 h 30 - 7 euros

    Sole (son vrai nom, c'est Tim Holland) a une bonne tête de viking nerd débonnaire. Gauchiste, vegan et roux, les forces du destin n'ont pas toujours été douces avec lui. Il est aussi le fondateur d’Anticon, label/collectif tenant une bonne place dans l'Histoire du hip-hop. En 1997, Sole a réuni dans une grande maison de la baie de San Francisco une poignées de surhommes : Doseone, Why, Odd Nosdam, Jel, Pedestrian...

    Ensemble, ils ont joint leurs mains tendrement et produit un hip hop traversé de flows mutants, imprégné d'éclats de folk, d'electronica, de post rock, de musique psychédélique... Bref, tout ce qu'il faut pour repousser l'auditeur moyen de Skyrock.


    Sole a toujours été le vilain de la famille, écrivant des morceaux tout aussi inventifs mais plus accessibles et directs que le reste de la bande; plus rugueux dans la façon de poser les mots, plus énervé dans le propos. Mais comme il s'ennuyait un peu à force de rapper et de composer tout seul devant son ordinateur, il a convié le groupe Skyrider (violoncelle, batterie, machines). Leur dernier passage à Grnd Zero fut aussi scotchant que la sono fut défaillante (et oui, déjà). Pour cette fois, on a mis en place une tactique imparable : louer des bonnes enceintes qui marchent.

    Sole - a sad day for investors

    Sole - a hundred light years and running

    Sole - nothing pt. 2

    Sole - Black

    Sole - One egg short of the omelet (remixé par Odd Nosdam)

    Rature est un groupe de hip hop crust lyonnais, emmené par deux beaux gosses aux corps troublants, souples et vigoureux. L'un rappe en yaourt/éructe/marmonne dans un micro, l'autre tape nonchalamment sur sa batterie tout en jouant du clavier. On les aime beaucoup. Voilà trois morceaux de leur prochain album, en exclusivité planétaire, enfin je crois.

    Rature - Indus

    Rature - Bibir

    Rature - Minjee

    Et aussi le clip de Robot, tourné à Grnd Gerland et à Rvi, réalisé par Anaïs Blondet, à regarder en plein écran, mais oui tu vas trouver le bouton :

    {vimeo width="400" height="225"}7469685{/vimeo}

  • En guise de clôture du festival, un concert de soutien à l'affichage libre.
    Cette pratique folklorique éminemment distinguée est en effet menacée par le service écologie urbaine de la Ville de Lyon, qui n'hésite pas à déployer les forces sournoises de la répression aveugle contre l'ensemble des chétives associations culturelles. D'innocents inculpés trouveront ainsi dans la recette de cette soirée une partie des créances nécessaires aux très nombreuses amendes et frais d'avocats.

    Se produiront gracieusement en faveur de la CAUSE :

    COMING SOON (antifolk youth, Fr)

    Enfants chéris de la presse indie, les Coming Soon viennent d'Annecy (pour la plupart), n'ont pas fini leurs études (pour la plupart), vénèrent Herman Düne (pour la plupart… au moins) et portent des chapeaux de cowboys (pour certains seulement).

    http://www.myspace.com/starsoon

    RATURE (HIP-HOP NOISE BIPOLAIRE, Lyon)

    YeahYeahYeah!!! Entre ODB, Tony Allen et Otto Von Schirach…

    http://www.myspace.com/rature1

    CASTRATI (rock gothique, Lyon)

    http://www.myspace.com/castratimusic

    ATOMIC PING PONG PROJECT (BootyFonzies On X // Dj Set)

    REKTAL DISTORTION vs DIDIER MORROÏDES & MC NUZIT (BRK CREW - breakcore à gogo)

    DJs MIDDLENGENDER (“Toute la musique que j'aime” // Lyon)

  • PRIX LIBRE

    Matt Elliott -folk

    Matt Elliott n'est pas un être spécialement porté sur l'insouciance et la joie de vivre. Après avoir longuement hésité entre deux options existentielles (se pendre, ou procrastiner devant l'Incroyable FamilleKardashian sur Mtv), il a décidé de devenir musicien.

    Il a d'abord confectionné plusieurs disques de musique électronique lancinante avec son projet Third Eye Foundation, puis il s'est mis à la folk, la combinaison voix/douces mélodies mélancoliques/guitare/petits machins lui semblant plus adaptée à son Grand Projet : sonder le plus profond de la tristesse humaine en cherchant quelque part une frêle lueur de rédemption. Musique tzigane, chansons de marins cirrhosés, tango, dérapages bruitistes, il attrape tout ce qu'il peut afin d'exprimer sa douleur d'être au monde. Il le fait plutôt bien.

    A Broken Flamenco

    The Kursk

    What's Wrong

    Forty Days


    Thee, stranded horse - folk -kora + voix + nez bouché

    Ecoute comme ça peut être beau, l'alliance de morceaux bien foutus, d'un instrument africain un peu chelou et d'une cloison nasale obstruée :

    so goes the pulse

    sharpened suede

    misty mist (t-rex cover)

    + probablement autre chose. On se donne jusqu'à la veille du concert pour choisir quoi.
  • BRK présente :

     

     

     

    GROUP GRIS /// KODEK /// UNAS

     

    SPACE PEDRO /// DJ X-TORTION

     

    live @ GROUND ZERO

     

    25 Octobre 2008 start 21h00

    +++ GROUP GRIS Wwilko /// Club - Expé – Garage

    Group Gris, est actif au sein de Wwilko (label electro low-fi ravageur), producteur du son de Kap Bambino (qui ont mis le feu aux Nuits sonores 2008) et du le projet électro-grind Gazormass… Avec Group Gris, il propose un mélange disjoncté : country dyslexique, digital folklore, électro foutraque, croisements contre-nature et déconstruction obligée le tout avec une dose colossale d’énergie et un esprit digital punk alcoolisé. +++ MP3

    http://www.myspace.com/groupgriserror /// http://www.wwilko.com

    +++ KODEK Dex and the City + BRK /// Shitcore, Cybergrind, Geekpop

    Une date unique en Europe de l’Ouest, ne ratez pas votre chance de voir le petit prodige breakcore-8-bit de Lettonie. Hyper actif il participe à de nombreux projets. Mash ups, centaines d’amen breaks, pop songs des 80,’s, heavy metal et chiptunes vomit… seront les ingrédients d’un live imprévisible et à bloc d’énergie. +++ MP3 TELECHARGEZ aussi LES EP DE KODEK SUR LE SITE BRK

    http://Dex.Neirothe.net /// http://wwww.myspace.com/kodekkk

    +++ UNAS Florian Death VS Sensible Cannibal Canniche /// Chiptunes, Breakcore, Speedcore, Death Metal & Grindcore

    Devenu un de nos héros au fil des scènes, il rassemblera, pour cette soirée, ses différents projets en un même show... Sexy barbarian on speed plays somewhere between chiptunes and grindcore. +++ MP3 +++ MP3 +++ MP3

    http://www.myspace.com/unasrakraganh /// http://www.unra.cn

    +++ SPACE PEDRO Artstep Music /// Live Abstract Break Pop-Core

    Pedro a un son personnel tout droit sorti des étoiles, peu conventionnel et qui change au feeling et au grès des soirées, à l’image du free jazz, WICKED ! Son nouveau projet discographique sortira prochainement sur Artstep Music.

    http://www.myspace.com/artstepmusic /// http://www.myspace.com/spacepedro

    +++ DJ X-TORTION Alternative System + Anarcore Prod + Protest records /// Breakcore-Hardcore Mix

    DJ X-TORTION aka TOXIKBOY est Dj et producteur français, fondateur de Alternative System (1998-2003) et d’ Anarcore Prod (Suburbass, Mem Pamal…) il est aussi signé chez International Rec, Protest Rec, Power vs Power. Il proposera ce soir un DJ set aux imbrications Metal, Punk et autres sonorités distordues.

    http://www.myspace.com/toxikboy

     

    GROUND ZERO Rail Théatre 69 rue Gorge de Loup 69009 Lyon/ Metro D Gorge de Loup PAF 7€uros (5ERS avant 22H00)/ cheap drinks

     

  • GrrndZero, c'est aussi des locaux de répétiton mis à disposition de groupes privilégiés, “sélectionnés” arbitrairement et naturellement sur des bases musicales et/ou de copinage… ÉMULATION, PROXIMITÉ, GÉOMÉTRIE DU HASARD, COTISATIONS PAS À JOUR : des fois ça donne des trucs pas mals et/ou permet des rencontres insolites…

    Cette soirée tente de vous proposer, à moindre frais, un florilège de certaines productions répétant intra-muros, exportables et ma foie dignes de se présenter à vous… avec panache.

    daitrozero

    Daïtro


    Formation “typique” qu’on ne présente plus, évoluant dans un registre emo à tendance hurlante, de retour de tournée dans les Balkans.
    www.daitro.com

    Ours Bipolaire

    Y-a-t-il une vie après Pif le Chiant ? après Duracell ? après Clara Clara ?
    Ce local-all-stars-power-trio instrumental empruntant la formation exacte du Jimi Hendrix Experience (guitare, basse, batterie) mais aussi la guitare de Kurt Cobain (une Fender Mustang), l'animal fétiche de l'anorak lyonnais moyen en guise de mascotte ou encore le véhicule jaune et spacieux des Clara Clara semble avancer de sérieux argument… entre social-pop opératique et rock de chambre désabusé, les pronostics vont bon train.

    Motherfucking (Jazz fusion / Bosa Nova, Lyon)

    Ex-Julien Dupont, Motherfucking s'attache, concert après concert, à blasphémer sur la tombe de Pierre Schaeffer une harsh-noise subtile voire décroissante (la puissance de leurs amplis diminue à vue d'œil ces temps-cis). Power trio à géométrie variable, armé de quelques toms, guitares, pédales d'effets rudimentaires (et pourtant indispensables), cette dream-team aux origines douteuses (Royaume Uni, Nancy et surtout Grenoble) tend, au fil du temps et des années (oui des années déjà) à rallonger son set qui peut excéder aujourd'hui les 45 minutes… de bonheur pour nos tympans (cf. diminution de la puissance de leurs amplis).

    Motherfucking posséde un myspace.

    Robin Friday

    Je ne possède pas suffisamment d’infos à ce jour pour vous parler de ce groupe mais j’enquête depuis déjà 12 heures et espère bien revenir vers vous très bientôt armé de révélations suffisamment étayées…

    UPDATE 23-11-08 (d'après un membre du groupe) : “Tout ce que je puis dire c'est que c'est de la famille de la noise, et même de la famille de la noise des années 90…”

    à suivre…

  • Après AKIMBO et WOLF EYES l'an dernier, Ostrobotnie remet le couvert en collaboration avec Zéro jardins pour une soirée hyper noise VS noise rock.

    THESE ARMS ARE SNAKES: Eux aussi sont de Seattle mais n'ont pas la chance d'avoir un batteur à tête de cheval dans leurs rangs au même titre que les stars de l'an dernier. Bref, ça ne les empêche pas d'envoyer un gros post-punk par moment plus ou moins mathématique, mais surtout très accrocheur. Le genre de groupe qui a mis longtemps à accoucher d'un album correct (c'est maintenant chose faite avec le très bon Easter et le petit dernier Tail swallower and Dove) mais qui n'a jamais volé sa réputation scénique. Le chanteur a beau en faire des caisses ça fonctionne de la première à la dernière minute. Et puis y a le bassiste de BOTCH dedans.
    www.myspace.com/thesearmsaresnakes


    SWORD HEAVEN: On ne savait pas trop d'où ils sortaient mais ils ont fait un disque assez incroyable sur Load voilà quelques temps. Ca a autant à voir avec les Swans des débuts qu'avec Wolf eyes et s'ils nous réinterprètent ce "Entrance" en live, ça risque de faire très mal. Le disque a ce petit quelque chose de sournois et de pernicieux qui fait que tu as l'impression que ton chirurgien dentiste te détruit le tympan à coups de roulette tandis que ton corps passe sous une presse hydraulique, et ça dure une bonne grosse demi-heure comme ça.
    www.myspace.com/swordheaven

    RUSSIAN CIRCLES:Ils accompagnent TAAS en tournée mais il faut bien avouer que le dernier disque "Station" ne m'a pas vraiment convaincu, il parait que le premier est mieux. C'est du post-rock bien lourd un peu à la Pelican mais en moins métal, c'est pas très imaginatif et ça tourne un peu en roue libre par moment. Les morceaux du premier album sur myspace ont en effet l'air mieux et ça ferait presque penser à une version plus rock'n'roll de Guapo avec un poil de math-rock dedans et des riffs héroïques pour aller casser du dragon à dos de destrier. En fait je suis en train d'écouter en même temps que je tape ça et je crois que je vais me pencher sur ce premier album parce que c'est vraiment pas mal.
    www.myspace.com/russiancircles

    DEBORAH KANT:Oui on les connait tous et ils ont déjà joué 25 fois à Lyon depuis 3 ans mais quand même c'est super bien ce qu'ils font. Alors si des fois vous n'étiez pas sortis de chez vous depuis quelques années, Deborah Kant joue de la noise qui vous rappellera sûrement les débuts de Sonic Youth mais avec un côté bien crado à mettre plus en relation avec les Melvins. Bref, c'est du grunge joué avec les dents avec des guitares même pas accordées parce que ça sert à rien.
    www.myspace.com/deborahkant

  • Cette soirée est organisée à l'occasion de la sortie du premier album de Rature, 29 erreurs.

    Avec Rature (expérimental hip-hop w batterie , machines et mc)

    Watzafok (movie rap hip-hop)

    Denic Mac Carthy featuring Der Komissar (no dijs super groovy)

    Rature est un duo formé de chant, de batterie et de machines. Rature est fortement influencé par le hip-hop et navigue entre le rock, le punk et le free-jazz. Damien chante et joue de la boite à rythme . Son chant est en yaourt, inspiré par le flow hip-hop, tout en laissant place à l’improvisation vocale. Les messages sont avant tout dans les intentions musicales, n’excluant pas les mots, les phrases et parfois même le sens. Sébastien joue du synthé « virus » de la main gauche et de la batterie avec le reste de son très beau corps. Son jeu varie entre instrus hip-hop et batterie brute.
  • Otto Von Schirach, l'enfant bâtard de Mike Patton et Venetian Snares, revient à Groundzero après sa magnifique prestation de novembre, uniquement pour faire bouger ton cul. Gogo gore dancer, Oto Von Schirach c'est un set brillant ET trash, booty ET violent, drôle ET beau.







    Pour écouter Otto Von...
    otto_von_schirach-tea_bagging_the_dead.mp3
    otto_von_schirach-alligator_waltz.mp3

    ou cliquez là: www.myspace.com/ottovonschirach

    Pour obtenir des informations vitales qui changeront votre vie culturelle: en.wikipedia.org/wiki/Otto_von_Schirach

    Baseck
    Baseck breakcore, broken beats, IDM...Ce californien de 24 ans,
    armé de sa game boy, d'un micro et de platines, balance un son
    percutant.
    Il casse les rythmes, son mixage est fin et les ambiances,
    desquelles on distingue fréquement du Otto Von Schirach,
    Venetian Snares, Square Pusher ou encore Lusine Icl,
    sont colorées et variantes. Le tout baigne dans une atmosphère
    bourdonnante. En quête d'expériences et d'originalité,
    le son de Baseck est provocateur et perfectionné.
    www.myspace.com/baseck
    www.myspace.com/sonicdeathrabbit

    eat rabbit
    Une musique psycho dynamique sur un fond d'humour et de folie,
    voilà ce que peut nous amener cet étrange animal à poils synthétiques,
    qui ne laisse pas insensible ceux qui l'ont déjà vu. laisse pas
    insensible ceux qui l'ont déjà vu.
    Personnage qui, après avoir tourné dans l'Europe entière lors du Fatal Fury Tour
    en 2006 reviendra cette année avec un nouveau live « robotpopcore gameboy
    déviant», toujours aussi fou.
    Ce petit lapin aux grandes oreilles, également membre fondateur du
    micromusic lyon_HQ et co-fondateur de Ears Music, pourrait bien vous
    attirer dans sa tanière secrète le temps d'un live trépidant.
    http://www.eat-rabbit.com
    www.myspace.com/eatrabbit

    slush
    Artiste spécialisé dans les rythmiques décalées et déjantées,
    ses mixes transcrivent différentes manières d'interpréter le groove :
    De façon traditionnelle, avec le breakbeat et l’electro,mais aussi de façon
    moins conventionnelle à travers le break-drill et le breakcore.
    www.beerecords.com/
    www.myspace.com/acidslushcore
  • Dans son combat perpétuel (et un peu vain) contre l'injustice et les grands oublis de l'Histoire, Grnd Zero accueille en son sein un des groupes américains les plus inventifs et excitants de ces 15 dernières années. Rien que ça, oui.

    Placé à la droite du Père (Steve Albini) du rock chicagoan (cf. "bon goût" dans tout dictionnaire des synonymes qui se respecte), DIANOGAH, orchestre atypique (2 basses, une batterie, un peu de chant) ont bravé à leur débuts les quolibets de leurs contemporains qui ne juraient que par la sainte trinité du power-trio guit/basse/batterie, et enregistré avec Albini justement, à l'époque où cela voulait encore dire quelque chose.

    Faute d'un plan de carrière élaboré (ça partait pourtant plutot bien avec les 2èmes et 3èmes albums parus chez Southern), DIANOGAH a fini par se faire oublier (le dernier disque date de l'ère Jospin). Ses membres ont tous des activités annexes dont chacun rêve en secret (affichiste/sérigraphiste pour Jay Ryan, designer de couvertures de livres pour Jason Harvey), ont sûrement une vie de couple épanouie, et honnêtement, tout le monde (nous les premiers) les croyait perdus.

    DIANOGAH est donc de retour avec un nouvel album (enregistré par John McEntire de TORTOISE) étonnant car enrichi de voix féminines, de cordes, d'Andrew Bird et de pédales de distortion. Fini le temps des tubes où les basses tricotaient des pulls aux motifs improbables et multicolores (what is your landmass.mp3), place maintenant à des morceaux tout aussi tubesques, mais plus sophistiqués et plus denses (a breaks b.mp3), conservant heureusement le côté catchy des débuts. Ils se permettent même des incursions quelques peu énervées (qhnnnl.mp3), signe que leur pré-retraite apparente n'en était pas une.

    Etant donné que DIANOGAH ne passe que tous les 6 ans en France, il n'est pas nécessaire de vous rappeler qu'il ne faut les louper sous aucun prétexte. N'est-ce pas ?

    PAPIER TIGRE, vient de Nantes, terre de contrastes. Ces jeunes gens biberonnés par le label Effervescence pourraient être les jumeaux maléfiques de DIANOGAH. Deux guitares en lieu et place des basses, et un rock qui puise plutot ses influences du coté de Washington (Q AND NOT U et une partie de la clique Dischord). Composé de membres de ROOM 204, ARGUMENT et THE PATRIOTIC SUNDAY, PAPIER TIGRE est en passe de se tailler un CV de cadre sup de l'indie-rock : tournées dans des pays en voie de développement (Brésil, Chine, USA), présence au festival ATP, et quelques premières parties prestigieuses (Battles, Charlottefield, Qui,...). Bref, à voir maintenant avant qu'ils passent au Ninkasi l'année prochaine.

    Le Ninkasi, un lieu que ne verra jamais 12XU, groupe lyonnais regroupant deux DAITRO et un gars à la moustache flamboyante. Coté étiquette, c'est à classer sous la référence "post-punk", c'est-à-dire qui lorgne autant du coté de WIRE (le groupe des années 80, pas celui qui tourne en ce moment) que de MINOR THREAT. En gros.
    Sincère, inspiré et quasiment dansant.

    KEIKO TSUDA ne joue qu'à Grnd Zero (ce sera leur troisième date) et on ne sait pas vraiment pourquoi. En tout cas, ces deux-là (batterie/guitare, avec un ex-MONDRAGON) méritent largement une place sur le podium du rock instrumental inventif français, aux cotés de CHEVREUIL et CHEVAL DE FRISE. A noter qu'ils sortiront pour l'occasion leur première démo (DC82.mp3), enregistrée par Super Mael dans le studio souterrain de Grnd Zero (décidément...).

    Pour finir, la cloture de la soirée (ou vidage de la salle) sera assurée par CHAPELLE 59, trio franco-suisse regroupant un poisson échappé de NED, un guitariste de VIALKA et un excellent batteur dont on ne sait étonnament rien. Pas de son, pas de démo, seulement quelques concerts à leur actif, mais ils nous ont promis du "OXES en plus foutraque". Faudra donc rester.


  • Organisé par Low Bit et Lyon Drumming. Dubstep, Jungle 8 bits, drum'n'bass, drill electro punk, chiptunes, breaks du ghetto...

    A3-GAweb_grrrnd_zero

    LOMAX uk
    (Ram Records - Fokuz)
    http://www.myspace.com/lomaxdnb

    MARC NOSTROMO be
    (8bitpeoples / Hexawe / Intikrec)
    http://www.myspace.com/discodirt

    RYLKIX (lyondrumming)
    http://www.myspace.com/rylkix

    DEDLAY GAME BOY ADDICT (Low Bit Revolution)
    http://www.myspace.com/dedlaygameboyaddict

    SHITWALKER (lyondrumming)
    http://www.myspace.com/shitwalker1

    TEDDY SURPRISE (Low Bit Revolution)
    http://www.myspace.com/teddysurprise

    VJ VIZUAL FAKT
    http://www.myspace.com/ludovizualfakt

    LOW BIT :http://www.myspace.com/lowbitrevolution

    Plein d'infos en plus dans "LIRE LA SUITE"

    Marc Nostromo M-.-n

    (Be)
    (8bitpeoples / Hexawe / Intikrec)
    "Des petits carrés qui te pètent les tympans". Il développe une recette electro bien efficace en raclant profondément dans les sons les plus sales que pouvaient lui procurer sa console et en les melangeant avec un groove dancefloor aggressif. Créateur de "Little Piggy Tracker", Marc Nostromo joue avec sa PSP sur scène, et donne ainsi un nouveau souffle à la scène 8bit"s.

    Lomax

    (Uk)
    (Ram Records - Fokuz)
    Sérieux producteur de la nu school anglaise, Lomax qui s'est fait remarqué par Andy C au sein du collectif Holdtight a su développer une drum’n bass des plus originales, mélant des sonorités puissantes, riches et deep. En solo comme en duo, notamment avec Bcee et Kubiks, il a sorti récemment sur Ram Records un Ep détonnant. A la tête de tubes massifs tels les fameux "Artisan" et "5 Weeks".

    Teddy Surprise

    (Fr)

    (Low Bit Revolution)
    Après une dizaine d'année de Dj set.Teddy ressent le besoin de faire sa musical expression. Il a relié, avec des tas de fils, plusieurs boîtes à rythmes: une Electribe, une Mpc, un Roland et d'autres surprises ! Pour produire une Electric music à tendance bruillante. "Les années 80 me bottent, les jeux video, les couleurs dans les vieux dessins animés, et tous les instruments qui fonctionnent à l'électricité m'interessent. Aussi quand la vie me parait terne je me refugie dans les tracks et les lyrics des furious five ( old school hip hop ) " dit-il.

    RYLKIX

    (Fr)
    (Lyondrumming)
    Co-fondateur de la marque Onoda et du crew Double Drop, est un hyperactif et un activiste de la scène drum’n’bass lyonnaise. Dj drum’n’bass depuis 2000, ses influences musicales sont aussi bien (teintés) hip-hop West Coast que grime ou techno…. Pour lui, un seul mot d’ordre « de la basse bien grasse ! » Dernier des djs à avoir rejoins Lyondrumming, Rylkix joue une drum péchue et sur-vitaminée, tantôt dubwise et jump-up, tantôt liquid entrelacé de break et de dubstep.

    Dedlay Gameboy Addict

    (Fr)
    (Low Bit Revolution)
    Fondateur de la Low_Bit_Revolution. DeDlAy_GaMeBoY_aDDiCt est accro de chiptune, de punk et d’une grosse influence visuelle et sonore des années 80, il développe un son électro-punk ludique et décalé fait de blip-blip GameBoy. Il trouve son inspiration au milieu des sentaï et de la Tokyomania. Son but aujourd’hui : faire découvrir cette nouvelle façon de composer et jouer de la musique électro. Tout le sens de sa musique se fait lors de ses concerts live frénétique, punshy et surréaliste, où il propose une sonorité gaming-happy. Figure incontournable de la scène chip tune lyonnaise il garde pourtant cette flamme qui l’anime: “DO IT YOURSELF”





    SHITWALKER

    (Fr)
    (Lyondrumming)
    Passionne par la musique depuis son + jeune age. il se met à mixer de la dnb (de la + cool a la plus vnr) et du dubstep en 200. Il rejoint l’équipe de lyondrumming, participe à l’organisation des deux « DRUM N BASS PARTY » (simon bassline, akira, marcus intalex, dj sweed) puis monte ART & BASS avec M3t4 & Roots , puis MASSIVE STEPS (dogboy kelu, soulsoldier, ou encore kenei). Il participe à l’émission BASS CULTURE tous les jeudis sur radio brume 90.7fm à Lyon avec mes sélections dubstep et dnb.

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #7 - LA VISITE VIRTUELLE

    Images du 24 janvier 2019   CA SENT LA FIN  :) :) :) :) :) :) :) :)  \"/  \"/  \"/  \"/  \"/   Entrée /...

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Agenda GZ

    !!! LA HALLE EST OUVERTE !!!   Sauf indication contraire, tous les concerts et événements Grrrnd...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

GRRRND ZERO RECHERCHE !

Pour toute proposition, écris un petit mot à :

endurancezero@gmail.com