Japon

  • Organisé par Grnd Zero (unité, rassemblement,organisation méticuleuse)

    avec :

    Zach Hill (tambour solitaire et héroïque / Sacramento, CA - Ipecac/Anticon)

    Zach Hill est le batteur incroyable du groupe incroyable Hella (math noise machin rock érudit, technique et intense, une preuve ici).

    Il a récemment sorti un album solo, Astrological Straits.

    Il est historiquement important d'intégrer cette information : Monsieur Hill est l'un des meilleurs batteurs du monde, une pieuvre polyrythmique, un torrent, un bison.

    Il joue aussi de la basse, de la guitare, des claviers. Et quand il a envie il chante dans un vocoder, ça lui donne un petit air d'alien sous hélium. Zach est donc un homme accompli.

    On ne sait pas trop ce qu'il va nous jouer le 14 (la tournée de l'album se fera plus tard, avec un groupe), mais on peut s'attendre à de la noise, de l'électronique 8 bits, du psychédélisme, du métal héroïque, du bordel, de la sauvagerie, mais aussi du groove, des éléments pop et des tubes optimistes. Nous conseillons sa musique à tout être humain, mammifère ou non.

    Zach Hill - Dark Art(le tube optimiste)

    Zach Hill - Stoic Logic(le tube punk, avec no age)

    Zach Hill - Uhuru (le morceau où tu t'agenouilles devant sa puissance, juste avant d'avaler un nurofen)

    gz_fest_zach2

    +

    Doddodo (kitty breakcore & J-pop débraillée from Japan)

    Doddodo est petite, rappe en japonais, balance du gros son en foutant un sacré bordel sur scène : les enfants adorent… les breakcoreux aussi (on raconte que les breakcoreux sont restés de grands enfants).

    http://www.myspace.com/doddodo

    et une vidéo :


    Doddodo ???? from Franck Stofer on Vimeo.

    +

    Magic Barbecue (one mad drummer band)

    le batteur de pneu et de ânes et bateaux pour un solo mystico-bordelique incrédible entre ghetto-cheapcore et un Duracell des bidonvilles.

    Mais regardez plutôt…

    +

    Burne (duopunknoise / Lyon)

    5 euro - GrndZero Vaise

  • Samedi 17 Mars

    11 euros pour ceux qui ont un travail, 8 euros pour les autres - 20h30

    Centre Charlie Chaplin
    Place de la nation
    69120 Vaulx-en-Velin
    Accès en C3 ou C8
    http://www.centrecharliechaplin.com/

    On a pas trop pris le temps d'expliquer pourquoi on faisait cette date avec le festival A Vaulx Jazz. Pour rappel, et pour commencer, il s'agit - comme son nom l'indique- d'un festival de jazz localisé à Vaulx-en-Velin depuis maintenant 25 ans. En plus d'une programmation jazz, ils essayent depuis quelques années d'avoir une soirée "rock et assimilés", qu'ils co-programment avec des une structure locale, chaque année différente. Sensibles aux problèmes que nous traversons, c'est en signe de soutien qu'ils nous ont proposé cette année la programmation de cette soirée.

    C'est une situation très inhabituelle pour nous, c'est en effet la première fois que nous "intervenons" dans un contexte différent du nôtre, en tant que “programmateurs invités”. Nous avons longtemps hésité, surtout au niveau de ce que cela représente pour nous de s'associer avec un festival s'inscrivant dans un cadre institutionnel, avec ses propres partenaires et idées sur l'organisation d'un événement.

    Mais parce qu'on les connaissait déjà un peu de l'intérieur,

    parce que c'est la première fois qu'on nous propose une enveloppe "importante" pour programmer une soirée (ça m'a fait le même effet que la première fois que j'ai reçu assez d'argent de poche pour pouvoir me payer un album Panini),

    parce que les tarifs de la soirée que nous programmons restent cohérents avec notre politique habituelle (10 balles maximum, à un euro près si vous travaillez),

    parce que cela nous intéresse d'aller faire un tour à la périphérie de 'Not Only' Lyon, et de vous y ramener, nous qui fréquentons plus couramment les centres urbains plutôt que les terminus du C19 ou du C3,

    parce que l'idée d'amener une programmation géniale ailleurs que dans nos lieux habituels nous excitait, justement,

    parce que c'était de vieux rêves pour certains d'entre nous que de faire jouer Keiji Haino et Konono, alors les deux sur un plateau, WAHOU quoi,

    parce qu'en cette période trouble pour nos projets (cf la partie 'soutien' du site), le soutien et la "visibilité" de cette date nous semblaient tomber à point nommé,

    nous nous sommes dit que peut-être on devait tenter le coup. Nous sommes donc bien heureux que cette date existe, à Charlie Chaplin, et d'avoir la possibilité de vous proposer à nouveau une Grrrnd Zero party un peu folle et bourrée de contradictions comme au bon vieux temps.

    PITIÉ, ne passez pas par les intermédiaires du mal (digimerde, fnuq.con,...), on est bien retournés de tout partout à l'idée qu'on participe indirectement à ça. Nous avons ouvert des réservations de notre côté, qui vous permettront de bénéficier de notre SUPAIRE tarif spécial de curateurs de la mort ;

    vous pouvez donc écrire à jesuisanxieux@gmail.com en précisant un nom/pseudo/code secret ainsi que le nombre de personnes avec qui vous viendrez. Ca sera 11 euros pour ceux qui bossent, et 8 euros pour tous les autres.


    Konono N°1

    Konono N°1 est le meilleur groupe du monde, qui vient de Kinshasa en République Démocratique du Congo. Il s'agit en réalité d'un diminutif pour (Attention prenez votre respiration) L'orchestre folklorique Tout Puissant Konono Nº1 de Mingiedi. Lequel Mingiedi, membre de l'ethnie Zombo (ou Bozombo), joueur de likembe (autrement appelé m'bira ou piano à pouces) et conducteur de poids lourds, est aujourd'hui âgé d'un peu plus de 70 ans. La fondation du groupe par ce dernier remonte aux années 60.

    La musique de Konono N°1 est une adaptation de la musique rituelle Zombo qui était jouée par des ensembles d'instruments à vents fabriqués dans des défenses d'éléphant. Forcés de quitter la campagne pour la grand-ville, comme bien d'autres, il fallut s'adapter au fracas urbain pour se faire entendre des dieux et surtout de leurs concitoyens, tout en continuant d'assumer la fonction sociale sacrée du musicien. Mingiedi créa ainsi un improbable orchestre de percussions et de likembes électrifiés à l'aide de matériel de récupération, un vieux mégaphone pour haut-parleur, des micros sculptés dans du bois dont l'aimant était fabriqué à l'aide de vieux alternateurs de voiture.

    Le résultat est une rencontre passionnante, intense et distordue entre la tradition et la modernité. Une musique de transe frénétique, répétitive, enveloppante. À cheval entre la subtilité et la fragilité d'une histoire qui lutte pour ne pas être absorbée dans le grand chaudron d'une culture toujours plus mondialisée, et des pratiques Do-It-Yourself, des techniques de survie, une intelligence de la situation qui trace une ligne, des liens, du commun, avec le meilleur des musiques souterraines occidentales. S'approprier le bruit qui nous entoure, les technologies, fabriquer un son qui part de ce que l'on vit au quotidien, qui parle au corps et au cerveau sans les dissocier.

    S'il faut encore insister avec leur CV, on dira que Konono N°1 ont joué hors d'Afrique pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Europe avec The Ex en 2003. Qu'ils ont participé à l'avant-dernier album de Björk, Volta, et à la tournée qui a suivi, ainsi qu'au projet Imagine de Herbie Hancock.

    En fait de musiques actuelles, celle de Konono N°1 est finalement plutôt intempestive. Elle entre par effraction dans l'air du temps. Une sorte de piratage de la réalité pour les petits et les grands, qu'on est très très excités de vous proposer à l'occasion de cette soirée.




    Keiji Haino

    À mi-chemin entre un sorcier transgenre débarquant du Japon médiéval et une figurine kawaï tout droit sortie d'un manga de cape et d'épée, Keiji Haino est un défi à la génétique doublé d'une preuve de la répartition inégale des talents en ce bas monde.

    Présenter l'idole et son œuvre pour le fan et simple mortel que je suis relève d'une mission à la fois impossible et cathartique.

    Keiji Haino explore (depuis plus de 40 ans) les ressources du "son", les accidents pouvant mener à la transcendance : un genre de démarche expérimentale pure qui s'étend jusqu'à la vie quotidienne. Guitariste insensé, vocaliste vaguement anthropomorphe, une performance de Haino s'apparente davantage à une cérémonie qu'à un concert. Du rock à la musique improvisée, du minimalisme le plus austère au psychédélisme foisonnant, parfois bruitiste, sa musique se caractérise par une charge émotionnelle inouïe. Baroque, épique, héroïque et totalitaire : Haïno est l'Artiste par excellence.




    Direction Survet

    Direction Survet façonne un rock progressif spécial à l'aide de guitare double-manche blanche, samplers, batterie et super synthétiseurs wurlitzer MS 20, et navigue tranquillement dans une voie lactée lumineuse, onirique et féodale.

  • /flyz/amt.jpg

    ACID MOTHER TEMPLE (Psychedelic Noise From Japan)

    http://www.acidmothers.com/

    http://www.myspace.com/acidmotherstemple

    À l'instar de L. Ron Hubbard, Makoto Kawabata est un gourou créatif (heu, BEAUCOUP plus talentueux que le patron de la Scientologie quand même).Formation animiste à géométrie variable composée de copins de Kawabata, serviles et "expérimentés" (leur dégaine à peine moins freaks en témoigne), Acid Mothers Temple se plait visiblement à improviser (très fort) de longues plages instrumentales et subliminales vantant les mérites de friandises étranges qui semblent les rendre photosensibles. La légende raconte que leurs yeux sont bridés afin de filtrer la lumière du jour.

    Un peu comme si les membres du Jimi Hendrix Experience n'étaient pas vraiment morts et s'adonnaient depuis au drone, à la noise et à la contrebande de bonbons plus ou moins raisonnables.

    AMT & the melting paraiso ufo - Attack from planet hattifatteners

    {play}images/stories/audio/01-acid_mothers_temple_and_the_melting_paraiso_u.f.o.-attack_from_planet_hattifatteners.mp3{/play}

    AMT & the melting paraiso ufo - Buy the moon of jupiter

    {play}images/stories/audio/02-acid_mothers_temple_and_the_melting_paraiso_u.f.o.-buy_the_moon_of_jupiter.mp3{/play}

    + d'infos et de cheveux dans lire la suite >


    http://ubiklain.free.fr/images/amtpic.jpg


    80 DATES (ImproNoise - Japon/Gerland)

    http://www.kknull.com/photos/murayama.jpg


    STEARICA (PostRock - Italie)

    http://www.stearica.net/

    http://www.myspace.com/stearica




  • Dernière minute : Dan Deacon est obligé d'annuler toute sa tournée européenne pour raisons personnelles. Il jouera à Grnd en novembre/décembre. Il sera remplacé par on sait pas encore qui.

    Kaugumi Party / Fuck Ginioux Festival :

    Melt Banana (Waou Core - Tokyo)

    Jean Louis Costes (chansons romantiques - sans théâtre ni nudité - Paris)

    Sabot (Punk, Drum & bass - Tabor)

    + 1 autre truc

    9 euros


    Youpi, deux ans et demi après leur dernier passage, les Melt Banana reviennent à Grnd Zero ! L'année dernière, ils ont sorti Bambi's Dilemma, où on reconnaît aisément le groupe tokyoïte : 18 morceaux, 34 minutes, deux hommes, deux femmes, une guitare frénétique, un chant aigu, de la vitesse, des ruptures violentes et du bruit.

    Ils se sont cependant injectés des doses massives de joie pure, une demi douzaine de tubes ultra-mélodiques à écouter en dansant sur une plage avec un clone d'avril lavigne parsèment le disque. J'écoute Bambi's Dilemma en boucle depuis un an, l'éclat futile de la nouveauté est passé, mais je crois bien qu'il s'agit de mon album favori de Melt banana. L'équilibre céleste entre punk sous crack et pop hystérique.


    melt banana - crow's paint brust (color repair).mp3

    melt banana - slide down.mp3

    melt banana - cat brain land.mp3






    Dan Deacon est un fervent promoteur de la débilité extatique. Il répand sa foi activement (environ 150 concerts/performances par an) avec un casio, un vocoder, divers bidules électroniques, et surtout son corps, avec lequel il chante,saute partout,éxécute des mouvements erratiques qu'on est bien obligés de rapprocher du concept de danse, le tout de préférence au mileu du public :


    On devine aisément qu'il apprécie Devo, Raymond Scott et les jeux vidéo 8 bits. Il est par contre plus difficile de croire que ce demi-abruti a passé une maitrise de composition électro-accoustique (et pourtant si). Il a déjà une demi douzaine de disques à son actif, tous dévoués à la cause pop punk électronique mongoloïde. Le tout dernier, Spiderman of the rings, est sorti mi-2007 sur Carpak records.

    dan deacon -big_big_big_big_big.mp3(extrait d'acorn master)

    dan deacon - the crystal cat.mp3 (extrait de spiderman of the rings)




    Le petit Jean Louis Costes est né le 13 mai 1954 à Paris. Après des études d'architecte, de nombreux voyages et une existence globalement dépressive, il se met sérieusement à la musique et déploie peu à peu son style si particulier, entre théâtre, chanson, cris, et, hmmm, roulements tout nu par terre.

    Des performances brutes, aux textes crus, pouvant être taxées de "violentes" ou "trash" si on a vraiment envie d'être réducteur. Depuis une vingtaine d'années, il se produit infatigablement dans les squats, édite lui même des dizaines de disques et de vidéos, adulé par un micro public et dédaigné par la plupart des médias culturels... Et puis, il y a deux ans, il s'est passé quelque chose de bizarre. Son deuxième roman, Grand Père, est sorti chez Fayard. Il a eu des pleines pages dans Technitokart, s'est retrouvé invité à Paris Dernière et à Tout le monde en parle, où il oscillait entre accomplissement mécanique de la promotion et honte manifeste.

    Depuis, Jean Louis a sorti un troisième roman sur une micro maison d'édition et continue de tourner dans les lieux alternatifs. Les benêts ne voient en lui qu'un apôtre scato provocateur (« vous faites passer costes ? Il fait toujours caca partout? Hahaha »). Ils ne voient pas qu'au delà du dégoût, de l'urine et du vomi, il y a une forme d'individu très rare, qui oscille entre le Moraliste, le Mystique et d'autres choses très strictes, qui tente de recracher toutes les horreurs que la société refoule et de nous rappeler très simplement que le vernis de civilisation recouvrant la Barbarie et la Sauvagerie est extrêmement fin.
    Costes viendra donc le 4 juin. Pour une fois, il ne se mettra pas tout nu, ne posera pas de barbelés tout autour de la scène, ne violera pas de poupée gonflable, ne fouettera aucune beauxardeuse hystérique. Il sera tout seul, avec un synthétiseur, Digne et Grand.
    Si vous avez des amis sympas mais un peu cons qui pensent que Didier Super est impertinent et drôle, il est vital de les amener avec vous.

    D'accord, mais si je dois télécharger un de ses disques, je prend lequel ?

    le très subtil NTMFN, chant d'amour éternel dédié à Kool Shen.

    http://www.costes.org/


    Et un petit texte de Digo sur Sabot, légèrement pompé sur le site du festival des Musiques Innovatrices :

    Monsieur à la basse, madame à la batterie ! La section rythmique issue du trio folk-punk FORETHOUGHT fait preuve d'une complémentarité parfaite en explorant les multiples possibilités qu'offre le tandem basse/batterie. Le duo SABOT a été fondé à San Francisco en 1988, s'est expatrié en République Tchèque en 1993 et s'est depuis produit dans plein de pays au monde (de l'Indonésie à l'Amérique du Sud). De la drum'n bass en bonne et due forme, avec un son gros, gras et enveloppant. Qu'on se le dise, c'est l'un des groupes de référence en la matière, voire LE groupe de basse/batterie instrumental (euh avant que Lightning Bolt ne se forme, en tout cas). Si vous formez un duo comme celui-là, vous serez inévitablement comparés à eux un jour ou l'autre, parce que c'est comme ça. Ils débarquent avec un nouvel album, Further Conversations(leur 11ème) assez attendu, le précédent (D.I.O. oui oui c'est bien ça le nom de l'album précédent) datant de 2005. A ne rater sous aucun prétexte !

    Deux mp3 :


    Crime Scene Return.mp3

    Start to Finish.mp3

  • OTOMOweb



    Souvent (genre tous les deux mois) quand je flye je dis “le concert de l'année”.

    C'est que j'en suis persuadé : il y a autant de “concerts de l'année” que d'évènements gracieux propres à nous transporter.

    Si l'on m'avait dit il y a deux ans que j'organiserais en mars 2011 Otomo Yoshihide aux platines, j'aurais peut-être souri : je suis ni le palais de Tokyo, ni Beaubourg ni l'anniversaire surprise de John Zorn, je suis juste La Société Secrète à Lyon/Grnd Zero...

    Notre existence rompue au désarroi exigerait que de telles choses n'arrivent pas, que la frustration embrasse notre globalité et que les essences les plus pures ne soient pas offertes à nous mais à d'autres...
    mais des fois la vie c'est cool !

    Pour ceux qui ne connaissent pas Otomo Yoshihide, sachez qu'il mesure environ 1m71 et qu'à la différence de certains de ses glorieux compatriotes à l'allure de héros de manga de cape et d'épée, Otomo ne paie pas de mine à première vue... il fut pourtant le leader de Ground Zero (soit l'un des plus grand groupe d'experimental-pop de tous les temps). Il a également collaboré avec certains des plus illustres compositeurs contemporains, improvisateurs, et figures marquantes de la fin du siècle dernier.
    Un grand merci plus tard au Studio Shaïprod (qui fait tourner tout ce beau monde) pour leur précieux concours et vlà-t-il pas qu'Otomo débarque à GrrrndZero en compagnie de Kirihito, Umi No Yeah!! et du documentaire “We don't care about music anyway…” de Cédric Dupire (projeté l'année dernière à Dodeskaden à l'occasion du concert de Makoto Kawabata).

    Mi expé - mi Kawaii : une Japanese Party en forme de tour d'horizon des cultures underground tokyoïtes

    OTOMO YOSHIHIDE
    (= le plus grand Héro de la musique japonaise en solo !!!! Guitare & PLATINES !!!!)


    une vidéo :

    {youtube width="480" height="390"}teiua5kpVO4{/youtube}

    une autre pour les enfants :
    http://www.youtube.com/watch?v=bkWzpH0MgUo&feature=related


    KIRIHITO
    (entre Lightning Bolt et les Teletubbies / JP)
    feat. Otomo Yoshihide


    deux mp3 :

    Kirihito - itai cry ey

    Kirihito - de niro vs warhol




    Umi No Yeah!!
    (entre Sonic Youth et Hello Kitty / JP)


    Une héroïne de manga en tenue légère au chant et à la guitare, des saut périlleux, du larsen, des vrais bons musiciens derrière, du grand n'importe quoi, des tubes : ils sont fous mais ils sont bons.

    http://www.youtube.com/watch?v=EPlTKcaBZh4

    Le Studio Shaïprod tient à remercier ses partenaires, qui ont permis d'acheminer tous les gangs susmentionnés : la Japan Foundation, Ana et l'émission de Radio Nova "Le Grand Mix".
  • prix libre / 20h30

    zerojardins et les amis de ton chien t'offrent pour la rentrée un concert de folk bancale, entre drone et musique psychédélique. Rien de tel pour se préparer à une saison du feu de dieu. Je préfère vous laisser écouter plutôt que d'écrire plein de conneries. Mais écoutez, c'est chouette, vraiment.

    ignatz (kraak)
    http://www.myspace.com/ignazt

    ignatz

    et voila un petit lien qui permet de télécharger un des disques du bonhomme.
    http://www.zshare.net/download/651886328663dd/


    lsd march (important records)
    http://www.myspace.com/lsdmarch

  • !!MIS A JOUR LE 22 NOVEMBRE!!

    planche eber+dong
    Dim 25 Nov / 20 H 30


    Pour 7 Euros

    ---

    Les textes de présentation qui suivent proviennent en grande partie du site de la Cave12, une héroïque et cruciale orga (et bientôt salle) tentant de survivre depuis plus de dix ans sur Genève.
    Merci à eux pour leur détermination et leur travail de ouf.

    ---

    Rudolf Eb.er
    Rudolf Eb.er a sorti plus de 100 CD's et albums sur toutes sortes de labels internationaux et est considéré comme l'un des plus importants artistes actuels de la scène noise et vocale expérimentale. Rudolf Eb.er est autrichien et a grandi en suisse, il est expert en illustration scientifique, arts martiaux et thérapeutiques, et a fondé le collectif d'artistes-actionnistes sonores 'SCHIMPFLUCH' en 1987. Ses premières recherches soniques examinaient l'importance de la durée, la puissance du silence, et ont développé des compositions cut-up choquantes et paniquantes, "alchimie auditive", documentations de situations extrêmes, psycho-field-recordings, et actionnisme direct - un actionnisme de l'inattendu.Considérée comme 'shaman-art-brut', la voie d'Eb.er se forge au travers de l'inconscient, dans les régions les plus profondes de la psyché humaine et de l'instinct animal. Des éruptions abréactives arrangées dans des temporalités précises, canalisées dans des disciplines comme le kung-fu, confrontent tous les sens avec l'existence - et ouvre la voie à l'éveil.'RUNZELSTIRN & GURGELSTØCK' est un autre nom pour l'audio art psycho-actif de Rudolf Eb.er' et ses 'tests et entraînements psycho-physiques', performés et produits partout. Eb.er vit actuellement au japon, focalise graduellement ses 'rituels de purification' par des exercices de respiration, de concentration d'energie-chi et shifting psycho-magic pour entrer dans la super-conscience, l'éveil non-dualiste de la 'réalité ultime'.

    {youtube width="600" height="338"}gfmONFa7qrc{/youtube}


    Bryan Lewis Saunders

    Bryan Lewis Saunders est un artiste poète américain né à Washington en 69, spoken word intense, ultime et virulent à travers ses "stand-up tragedy" qu'il performe internationalement aussi bien dans des musées d'art contemporain que dans des punk houses au fond de l'amérique rurale transgénique. Accompagné de vidéos et de participations bruitistes d'artistes tels que Zev, John Duncan, Marcelo Aguirre, Christopher Fleeger, etc, ses performances décrivent ses expériences en prison et le coeur de l'amérique brutale et inhumaine, rarement examinée avec une telle verve chirurgicale. Son dernier LP, sorti sur Erratum Musical (France), est considéré comme un "masterwork" par de nombreux pairs.

    vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=s0PIRg3mvUM

    Joachim Montessuis

    Joachim Montessuis développe une pratique expérimentale intermedia ouverte et contextuelle autour notamment de la voix, du son continu, du bruit et de la transe. Son travail actuel s'oriente vers des processus expérimentaux de mise en abîme de la question de l’observation et de la perception de la réalité à travers une approche non-duelle. Son travail vocal en performance explore depuis 1993 différents états de transes, à travers les potentialités extrêmes de l'amplification et des transformations électroniques du cri, du chant guttural, borborygmes, grognements et plus récemment du texte lu. Il conçoit ses actions comme des processus, poèmes-codes fertilisant la réalité.

    vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=_83QN_5eOoM

    Senyawa

    Senyawa est un duo comprenant le chanteur  Rully Shabara et le musicien Wukir Suryadi Wukir,un maitre dans la création d'instruments traditionnels javanais, joue d'un instrument à corde en bambou à la façon d'une guitare. Par moments  il en joue amplifié avec des pédales , par moments il en joue en acoustique, comme un instrument à corde ou à percussion. Le duo vient de Jogjakarta en Indonésie, cœur de la culture javanaise. Leur musique est une synthèse de leur background traditionnel javanais, et de leurs expérimentations musicales dans le math-rock, le noise-rock et le punk. Senyawa dépasse les frontière de l'ouest et de l'est pour produire de nouveaux sons, tantôt tonitruant et agressifs, tantôt mélodieux.

    "Bambu" Wukir sort de résidence au STEIM à Amsterdam. Rully Herman est lui le lead singer du  légendaire groupe d'expe Indonesien ZOO (dualplover record), collaborant avec des membres de Sunn O, David Shea, ou Justice Yeldham. Senyawa a beaucoup joué ensemble ces 3 dernières années, parcourant l'Indonésie mais aussi l'Australie, notamment en 2011 au  Melbourne International Jazz Festival où ils ont partagé le devant de la scène avec Faust, Tatsuya Yoshida, Tony Conrad et Charlemagne Palestine. ils ont aussi fait l'ouverture de Death Grips.

    Ils ont enfin collaboré avec Rod Cooper, Yasuke Akai, Lucas Abela, Arrington De Dionyso, Bae Il Dong, et ont un album à venir avec le maître japonais de l'impro Uchihashi Kazuhisa.

    vidéo : http://youtu.be/E6teTPC8G5s
    vidéo:  http://youtu.be/V0Ei05pLYfM
    vidéo: http://vimeo.com/31781644
    vidéo : http://youtu.be/egeWiRONCJo
    (bambu wukir en solo)

    Gomorrah (Dj Urine Trio)


    Gomorrah est un trio de free jazz expérimental français réunissant un multi-turntabliste barré avec un saxophoniste cryptique et un batteur jazz sauvage.

    Dj Urine est un sculpteur de vinyles, artiste sonore et performer français. Au lieu de recouper des samples sur un laptop, il coupe et colle à la superglue et au cutter et créé de vrai collages sonores de ses créations. Pendant ses perfs, ses diques prédécoupées sont jouées sur 3 à 8 platines, construisant des boucles à partir de n'importe quel genre car il enrichie ses mix de disques trouvés çà et là en chemin ou généreusement donnés par ses fans. Après une torture méthodique il les met en scène pour produire un barrage de son brutaux et chaotiques. Il a collaboré avec Otto Von Schirach, Saul Williams, The Locust, KK Null, Mc Trachiotomy, Catheter et a ouvert pour Acid Mother Temple, Silver Apples, Dj Qbert & plus encore. DJ Urine a enregistré et beaucoup tourné avec un ensemble de gamelan indonésien et d'autres musiciens de la scène noise expérimentale de part l'Asie.

    Arthur Narcy est un batteur free jazz français basé à Berlin. Narcy  a étudié le jazz au conservatoire de Nantes et au conservatoire royal de BruXelle. Maintenant actif dans la scène impro, il joue aussi dans SIDONY BOX et a été sélectionné pour l'Afijma Jazz Migration 2011. Il a joué avec Hasse Poulsen, EXPLODING CUSTOMER (Suède), et Paul Rogers.

    Nikolas Paule  est un saxophoniste parisien très ancré dans le free jazz et la musique expé. Ses intérêts et talents carressent différentes esthétiques musicales puisqu'il a traversé l'Indonesie & la Malaysie, a joué avec Steve Mac Kay et son Radon Ensemble, et collaboré avec un orchestre de  tango/jazz Argentin, ou encore avec le collectif de free jazz Monocrix Arkhestra et les Kawa brothers  de Jaipur -au Rajasthan-.

    vidéo :http://youtu.be/Rp-Lj22k9swNikko paul au sax et DJ urine à Kuala lumpur

    on vous conseille aussi d'écouter Gomorrah sur Soundcloud
    http://soundcloud.com/dj-urine/gomorrah_le-desespoir-des

  • La société secrète & spécial triple k présentent :


    RUINS_web


    SAX RUINS [Musique transcendentale japonaise / sax-batterie]
    vs.
    RUINS ALONE [Art martial japonais / batterie solo]
    vs.
    ONO RYOKO (Estampe japonaise / sax solo)
    +
    DISPO (équation italienne)

    Pour qu'un groupe devienne “culte”, il faut que des gens lui vouent un culte. Et là ça tombe pas mal ! RUINS est en effet l'un des projets les plus vénérés de par l'univers, emmené par Yoshida Tatsuya, batteur invincible et d'une virtuosité sidérante officiant également dans Zeni Geva et Acid Mothers Temple, collaborant avec Keiji Haïno, John Zorn, Steve Albini ou Derek Bailey. Inspirés par Magma, ce duo (initialement basse-batterie et chants) est considéré comme l'un des précurseurs du math-rock mais avec la spiritualité en plus.
    Après quatre formations (et quatre bassistes successifs), Yoshida accouche de SAX RUINS, formation substituant le saxophone à la basse (ONO RYOKO) : haute voltige, technicité poussée jusqu'au mysticisme, inspiration inouïe...
    Deux mp3 de la période basse batterie :

    Ruins - Pachtseills

    Ruins - Hyderomastgroningem


    Une video de SAX RUINS :


    DIM 25 SEPT au Périscope - 13 rue Delandine - Lyon 2e
    20H / 8 euros (+ 2 euros d'adhésion au Périscope si vous ne possédez pas celle de 2011, année civile)



    Le Periscope
    13 rue Delandine 69002 Lyon
    Tram et métro Perrache
    http://periscope-lyon.com
  • Atropine présente
    KK NULL (guitariste de Zeni Geva, noise, JAP)
    http://www.myspace.com/00kknull

    +
    TAMAGAWA (drone, St-E)
    http://www.myspace.com/tamagaywa

    +
    FAUX AMIS (bruit bruyant, Lyon)
    http://www.myspace.com/imagrizzlygrizzly

    ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Grnd Zero Gerland Jeudi 4 novembre 6 euros + 1 euro d'adhésion 20h30 40 rue Pré Gaudry
    ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

    kknul-v2

    KK NULL
    Voilà près de 20 ans que KK Null, le guitariste de Zeni Geva, nous assène ces bizarreries sonores pour le plus grand plaisir de nos tympans déjà bien usés. Encore un qui cache bien son jeu: derrière sa bonhomie de bonze japonais rondouillard, il est pourtant responsable de méfaits n’ayant rien à envier à ses pairs, Merzbow et Kawabata en tête. Pas de guitare ici mais seulement des machines, des générateurs de fréquences, quelques boites à rythmes poussées à bout et des samples glaçants. Loin d’une noise monolithique, frontale et cruelle, il sait se mesurer et vire parfois vers des ambiances electro minimalistes pas si loin d’Autechre ou d’autres prods Warp, la Japan touch en plus.


    KK Null - Oxygen Flash - 1

    KK Null - Oxygen Flash - 2



    TAMAGAWA
    Il voue un culte à l’année 69, et surtout à toutes les œuvres de La Monte Young composéescette année-là. A part ça, il aime surtout le drone, la répétition et le psychédélisme glauque(ou pas d’ailleurs).


    FAUX AMIS
    Il traverse en ce moment une période très axée sur la harsh noise ambiance tandoori à base detampoura électronique. Vos chakras ne vont pas s'en remettre.
  • whycouleur2

    Waou, le Dieu des Days Off et des Rebondissement Improbables nous amène WHY? à prix libre.

    Autrefois, Why c'était juste Yoni Wolf, un être qui porte fièrement la moustache, accessoirement membre fondateur du collectif Anticon. Depuis, le projet autiste s'est transformé en vrai groupe, avec un frère sournois à la batterie, un hippie bavard aux claviers, et parfois aussi d'autres gens.

    Autrefois, il parlait régulièrement avec Dieu (dansClouddead) entre deux bricolages bordéliques à la lisière du génial (dans Reaching Quiet). Depuis, ilverse sans vergogne dans un format indie-pop/hip-hop plus classique. Mais ce n'est peut être pas un crime très grave quand on est aussi doué.

    Quelques mp3 pour prendre conscience de l'importance de la chose :


    why - crushed bones.mp3

    why - afterschool america.mp3

    why - early whitney.mp3

    why - 21st century pop song - live@grnd zero

    Agaskodo Teliverek - Le duo hongrois d'experts-comptables repentis s'est récemment adjoint les services d'un homme tout pâle (à la batterie) et d'une dame toute jaune (au chant),mais ils font toujours autant n'importe quoi.Il y a juste un peu moins de machines et un peu plus de transpiration d'origine humaine dans leur mélange confus d'électronique lo-fi, de pop, de punk et de hard rock.

    agaskodo - un vieux morceau

    Gay Against You - Des adeptes de la régression, entre, heu, Devo et Atari teenage riot. Malheureusement, les mp3 ne restranscrivent pas efficacement la mongolerie aigüe de leurs concerts, mais je n'ai pas réussi à trouver une vidéo décente sur youtube.

    Gay Against You - Telerad

    Gay Against You - Gay Unicorn

    Ludivine Cypher - Alors là je n'ai même pas entendu la moindre note. Il faudrait que je sois un peu plus intègre.




  • _________________

    Mardi 02 Oct à 20h30
    @ Grrrnd Gerland
    40 rue pre Gaudry
    (7eme)
    4 euros
    amène ta bonne humeur !!!
    _________________



    Le Club Des Chats (paris - pop féline & chat beat)
    http://perso.orange.fr/leclubdeschats/
    http://www.myspace.com/leclubdeschats




    Kiiiiiii (japon - duo de japonaises fluo-déjanté)
    http://kiiiiiii.com
    http://www.myspace.com/kiiiiiiiwillrockyou






    DJ Cartilage (paris - freaky nice sounds)
    http://www.myspace.com/cartilagerecords


  • Lundi 8 Juin

    "S'étant chaussée, [...]"
    Présente :

    FlyerSpires

    STRANGE NIGHT
    Featuring :

    SPIRES THAT IN THE SUNSET RISE
    (New Psych Folk Queens, entre The Raincoats et Sun City Girls, sur Secret Eye Records ; Chicago/Madison, USA)

    {youtubejw width="480" height="385"}IENuvFfpI_U{/youtubejw}


    +
    HAMA YOKO
    (Experimentale Pop Concrète, sur Entr'acte Records ; Japon)

    {youtubejw width="480" height="385"}Rgsx7UWHSF8{/youtubejw}


    +
    JULIEN DUPONT
    (Noise Impro Boy ; Lyon)

    +
    Surprise-Guest !... !

    20 H
    5 Euros

    GRRRND ZERO - GERLAND
    40, Rue Pré Gaudry
    69007 Lyon

    Métro : Arrêt Jean Jaurès

    Bios + photos + videos + infos dans lire la suite >>>

    SPIRES THAT IN THE SUNSET RISE

    Spires13


    " La gloire du soleil sur la mer violette,
    La gloire des cités dans le soleil couchant,
    Allumaient dans nos cœurs une ardeur inquiète
    De plonger dans un ciel au reflet alléchant. "

    Spires That in The Sunset Rise est la traduction (anglaise) d’un vers tiré d’un archi-célèbre poème de Charles BaudelaireLe Voyage », figurant dans son recueil de poésies « Les Fleurs du mal »). Mais c’est aussi, depuis 2004 (au moins), le nom d’un quartet de new-folk américain : free-folk, weird-folk, psych-folk, world-folk entièrement féminin, de Chicago, Illinois !

    J’ai découvert l’existence de ce très merveilleux groupe sur le net, suite à la réception d’un mail que m’avait envoyé le collectif Belge (K-RAA-K)3, par rapport à la recherche de dates en vue de leur tournée Européenne, fin 2006. Et, … je dois dire que la musique de ce groupe fut une véritable révélation pour moi !

    Après un 1er album déjà assez azimuté mais néanmoins encore balbutiant, se cherchant encore, album paru sur le label Graveface Records, Spires a sorti depuis 3 magnifiques et incontournables albums de « weird-folk » (pour ainsi dire, tellement leur musique est inclassable) sur l’incroyable label américain Secret Eye Records (label basé à Providence, maison mère de groupes ou d’artistes comme Black Forest/Black Sea, Larkin Grimm ou encore Auto Da Fe !!!). Leur second album, « Four Winds The Walker », qui arbore fièrement une fort belle pochette à l’art tout symbolique, voire mystique (?), m’a littéralement conquis. Corps et âme, pourrait-on dire. Mais, que faire donc d’autre devant l’ineffable beauté de chansons telles que « This Aint for Mama » ou la toute (d'apparence) classique « The May Ham » ?

    De même, « This is Fire », sorti fin 2007, est, lui aussi, composé de fort merveilleuses chansons, encore plus belles, alambiquées et folles qu’auparavant !
    Kathleen Baird, Taralie Peterson, Tracy Peterson et Georgia Vallas y alternent voix habitées, possédées et instruments hantés (mbira, harpes, violon, banjo, violoncelle, flûte, harmonium, guitares et percussions diverses et variées !) transcendant l’espace et le temps, le temps et l'espace de l’écoute, si ce n’est l’espace et le temps tout court.

    Leur dernier album, "Curse the Traced Bird", est paru en 2008 et contient les ineffables chansons "Black Earth" et "Underscore", véritables hymnes mystiques vibrants, venant tout droit de l'au-delà, ou bien s'y rendant. Intermédiaires, un pied ici l'autre déjà là-bas, au-delà du miroir des apparences.

    Leur musique est pleine de paradoxes. A la fois d’ici et d’ailleurs. Présente, mais aussi absente, hors du temps (passé et présent confondus), difficilement situable. Mélangeant allègrement de formidables références (The Raincoats, Current 93 ou encore The Sun City Girls, pour n’en citer que quelques uns !), mais ne ressemblant, en définitive, à aucune autre.
    Comme ancrée dans la terre, la Terre tout aussi bien, mais encore une terre-mère magique, encore pleine de mystères, qui serait aussi hors du monde, de ce monde.
    Une sorte de paganisme musical dans lequel il serait bon de se tremper, en entier, en vue, si possible, de se régénérer, de se ressourcer plutôt, et d’espérer, enfin, peut-être, percer certains mystères. Ou, en tout cas, les approcher d’un peu plus près que d’habitude. Les entrevoir, en somme. Comme, par exemple, assister à une réunion de sorcières vaticinant, glapissant, hululant voire vitupérant dans la verte et jaune campagne américaine, sous un soleil de plomb, ou bien encore sous un ciel orageux, ou bien encore par une nuit de lune pleine et terrible.
    C’est très beau, et très étrange à la fois.

    SpiresLive



    Spires That in The Sunset Rise a déjà joué deux fois à Lyon, au Sonic. J’en ai gardé l’un de mes meilleurs souvenirs.
    C’était comme d’assister à un des 1ers concerts de The Raincoats, à leurs débuts, en mieux ! Si possible... Ou, en tout cas, en différent. Malgré l’absence (momentanée ?) de leur batteuse pour cette tournée, les 3 Spires présentes alors ont joué et interprété leurs chansons avec la grâce d’un caméléon folk ou plutôt l’étrange présence mystique d’une licorne surgie du plus profond des forêts enneigées de ces mois de Décembre glacé …
    Un pur enchantement panique.

    Alors, si, comme votre serviteur, vous êtes friand-e-s de musiques de traverse, mêlant avec un très grand bonheur, Orient et Occident, Jour et Nuit, Ciel et Terre, vous ne pourrez finir que par adorer, comme moi, leurs très belles et fort ensorcelantes chansons.

    Je vous invite donc tout-e-s très chaleureusement à aller découvrir leurs albums et leur musique, … si ce n’est pas déjà fait, bien sûr !

    Vous vous perdrez peut-être alors, comme elles et moi, dans ces merveilleuses contrées oubliées, nouvelles ou éternellement cachées. Dans cette réalité qui nous échappe toujours, mais qu’il nous arrive d’entrevoir, parfois.
    A quoi cela sert-il donc d’organiser des concerts ? se demande-t-on quelquefois.
    Eh bien, … à cela.

    Jusqu’ici … les ont menés leurs pas.
    Jusque là.

    Spires That in The Sunset Rise sont, enfin, de retour à Lyon !
    Alors,... ne les manquez (surtout) pas !... !

    {youtubejw width="425" height="344"}n2R8gjrO030{/youtubejw}


    Website & MP3s : http://www.myspace.com/spiresthatinthesunsetrise


    HAMA YOKO

    hamayoko2


    Yôko Higashi (1974, Yokohama, Japon) est une performeuse, chanteuse, danseuse de butoh et chorégraphe.
    Elle a déjà collaboré avec Lionel Marchetti, Nicolas Ticot et Frédérick Galiay, et a aussi joué avec Keith Rowe, Thomas Korber, Seiji Murayama et Chewbacca (Andrew Daymond etDamien Grange). En 2003 elle a formé Yokohama Zen Rocks, un trio pop-rock électrique, et plus récemment le duo Octobriana avec la violoniste Agathe Max.
    hamaYôkoest le projet solo de Yôko Higashi, mêlant savamment de la musique concrète-influencée par l'électro-pop.
    Déjà 3 albums à son actif, un 12 inches paru dernièrement - "SHASO –train window"- et un prochain album, "Pétrole", avec Lionel Marchetti, tous parus (ou à paraître) sur le label Anglais spécialiste des musiques électroniques et expérimentales Entr'acte Records.

    hamayoko

    {youtubejw width="425" height="344"}O7E3rAQUjG8{/youtubejw}


    Website & MP3s : http://www.myspace.com/hamayoko



    JULIEN DUPONT

    juju

    Julien DUPONT (né en 1984 a METZ) habite à Lyon depuis 2004.

    Ses goûts de jeunesse pour l'indie rock et plus tardivement la noise et la musique improvisée influencèrent fortement ses propres créations.
    "Au début j'avais pas une thune et c'était juste de la guitare accordée bizarrement improvisée pendant 10 minutes et jouer le plus fort possible".
    Aujourd'hui enrichie de quelques effets et d'accessoires, sa musique oscille entre une noise continue, boucles répétitives penchant vers le shoegazing et des percussions frôlant le "gagaku". Frère de son avec
    Gaël MOISSONNIER au sein deMotherFucking, avec lequel il prépare une tournée d'été en Angleterre.
    Il est aussi artiste... mais ça c'est une autre histoire... toutefois visible sur
    juliendupontandrelated.blogspot.com

    Website & MP3s : http://www.myspace.com/juliendupont

  • affiche liars

    OUVERTURE DES PORTES 20 H - DEBUT DU CONCERT 20 H 30 HEURE REELLE

    Ordre de Passage :

    Cheap Time - John Wiese - Liars (comme ça on peut les voir et attraper le métro) - Oddateee (feat. Tito le Guedin) - Action Beat


    LIARS :

    Noise chamanique, punk rock benet, pop suicidaire, funk anémiée... Difficile de classer Liars. Voici plutôt un extrait de leur furieux passage à Grnd Zero en 2007. Parfois les caméras plantaient, donc on a inséré des images de n'importe quoi :

    {dmotion width="480" height="288"}x4ijph{/dmotion}


    Cette fois ils seront cinq, et on espère qu' ils nous joueront Clear Island.

    LIARS - Clear Island

    LIARS - Hold hands and it will happen anyway

    LIARS - The Other Side of Mt Heart Attack


    ODDATEEE (HIP HOP MUTANT) feat. Tito

    Oddateee-Pagan_baby


    {youtube width="600" height="360"}ezuXkWeHu_0{/youtube}


    Une autre vidéo live, avec Oddateee, Tito et Dälek


    JOHN WIESE (Prince du Bruit, également membre de Sissy Spacek, a sorti des disques avec Merzbow, Kevin Drumm, les Yellow Swans, Wolf Eyes, Prurient, KK Null, C. Spencer Yeh...)

    john wiese - circle snare (second part)


    ACTION BEAT =Punk + No Wave + Plein de batteries + Plein de guitares + Les vieux sonic youth + Glenn Branca + Les Chippendales = un groupe pas mal sur disque et incroyable en live

    On ne sait pas trop comment ils se sont retrouvés à jouer aux Eurockéennes :

    {youtube width="600" height="360"}fN6wErkZkXg{/youtube}


    CHEAP TIME :

    Dans la digne lignée de leur frangin (Feu) Jay Reatard, d'ailleurs sortis sur le même excellent label ricain In The Red Records, Cheap Time jouent un garage punk aux sonorités frivoles. Leur musique évoque tant la fraîcheur d'un Sonics des sixties que d'un Real Kids des seventies, tout en étant résolument assez original pour ne pas être uniquement "une pâle copie de"... Leur 1er LP, sorti en 2008, sobrement intitulé "Cheap Time", transpire la fougue adolescente et est putain d'efficace lorsqu'il s'agit de te faire remuer le popotin un lendemain de cuite nauséeux. Ecoute "PeopleTalk" et tu comprendras. Le second né, "Fantastic Explanations", vient tout juste de sortir, enregistré par le producteur Earle Mankey (The Runaways, Addicts...). Ils ont délaissé le côté punk juvénile pour un son plus garage rock, voir pop.

    Cheap Time - People Talk

    Cheap Time - Tight Fit

    Cheap Time - When Tomorrow Comes (issu du nouvel album)

    une vidéo



  • DERNIERE MINUTE : CONTRAIREMENT A CE QUI EST ANNONCE SUR LE FLY, CE CONCERT EST A PRIX LIBRE. VENEZ, CA VA ETRE BIEN.


    fly_22-02_GZ(2)

    TERMINAL HZ (JP/AUS) - Impro Jazz Rock
    =Dave Brown
    +Sean Baxter
    +KK Null (Zeni Geva)

    {youtube width="480" height="390"}OFlEqx31N0M{/youtube}

    + LISBON 1755 (POL) - Harsh Noise

    + ID (AU) - Solo Guitare
  • JNMF_WEB


    20 h 30 - 7 euros

    Trois superhéros de la musique Japonaise (Yoshida Tatsuya / Tsuyama Atsushi /Makoto Kawabata) = 7 groupes

    Acid Mothers Temple SWR (Kawabata/Tsuyama/Yoshida)

    Acid Mothers Temple est rapidement devenu le plus acclamé des groupes psychédeliques actuels. AMT SWR, sa version trio, est une formation explosive qui remet à sa place les wannabe de la scène psyché.

    {youtube width="480" height="385"}RPNDGI67_ts{/youtube}

    Zubi Zuva X (Yoshida/Tsuyama/Kawabata)

    Un excentrique ensemble de polyrhytmie a cappella. Les genres survolés par le trio vont du chant grégorien à la musique ethnique, en passant par le Doo-Wop et les hurlements du hardcore, le tout en usant abondamment de rythmes irréguliers; un moyen idéal d'oublier tous les préjugés liés à la musique a cappella.

    .
    une vidéo

    Akaten (Tsuyama/Yoshida)

    Ce groupe utilise des objets du quotidien (ciseaux, brosse à dent, fermeture éclair, caméra et bouteille en plastique servant de percussions...) comme base musicale. Le principe directeur est de pratiquer de la musique à moindre coût, tout en gardant une puissance sonore maximale.

    {youtube width="480" height="385"}uWzcTsrNyKw{/youtube}


    Ruins Alone (Yoshida solo)

    Ruins est assurément un pionnier dans le domaine des duos basse/batterie. Auteurs de morceaux compliqués et mystérieux, ils chantent dans une langue de leur invention. Leur musique, faite de tension, ne donne jamais l'impression d'être uniquement jouée par deux musiciens. Depuis le départ du dernier bassiste, Yoshida se produit tout seul avec pour seule aide des samples de basse.

    {youtube width="480" height="385"}skTIh8qn5Xk{/youtube}


    Zoffy (Tsuyama/Kawabata)

    Fondé en 1998, Zoffy est une preuve de l'intérêt porté par les deux musiciens pour la musique traditionnelle européenne, ainsi que les chansons de troubadours, le tout agrémenté de classiques du rock totalement méconnaissables.

    une vidéo

    Kawabata Makoto Solo

    une video


    Tsuyama Atsushi Solo

    une vidéo


  • silver

    20 HEURES HEURE REELLE - 10 EUROS


    LES RESERVATIONS POUR SILVER MT ZION SONT TERMINEES. IL RESTE DES PLACES,mais on aura pas le temps de regarder nos mails demain. Venez à l'heure, bisous bisous.

    A SILVER MT ZION -kings du post rock barbu

    Toujours en lutte contre le capitalisme et les rasoirs, ils reviennent avec un NOUVEL ALBUM, un TOUR BUS, un ingé-son ALLERGIQUE AU GLUTEN et un BEBE DE QUELQUES MOIS. A part ça, ça devrait être toujours aussi bien.Un aperçu de leur dernier passage à Grnd Zero :

    {vimeo width="400" height="320"}10254065{/vimeo}


    ZENI GEVA - kings of noise

    Zeni Geva font leur seule date en France chez nous, ils ne sont pas venus à Lyon depuis bien longtemps, et on est plutôt fiers de les accueillir. Au vu des récentes agressions sonores que le sieur Kazuyuki (guitare) aka KK Null nous a délivré lors de son dernier passage au Sonic, du live de 2009 fraichement sorti et des vidéos sur le net, on est en droit de penser que les trois japonais n'ont rien perdu de leur verve. Toujours ce même son rèche au possible, cette voix de prof de judo défoncé au saké, ces guitares plaquées sur des rythmes aliénant de binarité, ce non-groove assumé jusqu'au bout et ces envolées bruitistes dont seul ce peuple étrange vivant à nos antipodes semble capable, voilà à peu près les éléments principaux de la musique de Zeni Geva. A part ça Zeni Geva s'est formé en 1987, a sorti un bon paquet d'albums sur Alternative tentacles ou Neurot, a tourné avec Neurosis, les Melvins, Shellac...

    {youtube width="425" height="344"}4b1lv-m_4LY{/youtube}

    http://www.myspace.com/zenigeva


    JAKUZI'S ATTEMPT - les gars qui tournent avec Zeni Geva

    http://www.myspace.com/jakuzisattempt

    une vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=4UQoxDaScrs


  • borisrussian

  • Barbe à Pop et Maquillage & Crustacés présentent...


    MER 4 MARS
    20h30 // 5 Euros

    GRRRND ZERO GERLAND
    40 rue pré gaudry - M° Jean Jaurès



    MIDORI HIRANO (Berlin/Japon)
    www.myspace.com/midorihirano
    voodou pop sucrée qui se développe vers une douce noise en concert


    ROMÉO & SARAH (Strasbourg)
    www.myspace.com/romeosarah
    duo folk enchanté, aussi calin que Kings of Convenience
    Un MP3 : romeo&sarah_vectors and forces.mp3


    GOGOOO (Grenoble)
    www.myspace.com/gogooomusic
    pop abstraite, bruits de pas sur la neige


  • Grrrnd Zero & Microserf présentent :

    alt

    ACID MOTHERS TEMPLE & THE MELTING PARAISO U.F.O. (JP)

    alt

    Reprenons, Acid mothers temple est un groupe de musique, jusque là on est tous d'accord. Ils sont japonais, on est toujours à peu près tous d'accord, même si on les suspecte bien un peu d'avoir quelques origines beaucoup plus cosmiques. Après ça se complique... le style? free kraut rock psychédélique progressif? la formation? ils annoncent leur venue à 5, mais ils ont déjà été 3, 15, 6, 8 voire moins. Un collectif tentaculaire donc, qui a sorti tellement de disques différents qu'il faudrait vraiment être japonais pour connaître toute leur discographie sur le bout des doigts. Grandiloquence, élucubrations mystiques et capharnaüm de solos de tout en même temps, on peut dire que leur dernier disque (Son of a bitches brew sur Important records) laisse une place somme toute assez limitée aux couplets, refrains et tout ce qui pourrait nous rattacher à ce qu'on appelle plus communément de la pop. En termes clairs, c'est très abstrait et c'est même un peu le bordel. On est donc très impatients de voir comment ils vont réussir à jouer ça. En attendant pour échauffer ton cerveau tu peux fixer très longtemps cette image et y déceler une image subliminale.




  • acid mums

    Vous étiez trop jeunes pour Woodstock ?
    Heureusement, les japonais excellent dans la contrefaçon. Mieux : à force d'intégrer méticuleusement l'héritage des héros visionnaires du passé,
    le collectifde chevelus bridés Acid Mothers Temple en poursuivent les expérimentations folles.
    Ils sont accompagnés par The Melting Paraiso UFO, la délégation “Hard-Rock 1969” d'AMT, la réédition “augmentée” du Jimi Hendrix Experience.
    Musique psychédélique + solos de guitare incandescents + drones extatiques + dadaïsme à la sauce wasabi :

    Acid Mothers Temple - Pink Lady Lemonade- You're from Outer Space (Part 1).mp3

    Acid Mothers Temple - Message from Outer Space.mp3

    + Stearica

    http://www.myspace.com/stearica

    + RRRRRAYMOND (Tibo Pan pan pan + Damien Grange)

A LA UNE

  • DES NOUVELLES DU CHANTIER #6

    Voici des photos récentes de l'avancé des travaux : ... ... Isolation des containers : ... ......

  • Un geste lourd de sens

    Si tu es arrivé sur cette page, c'est que tu envisages de participer à Grrrnd Zero. Merci, on va...

  • Grrrnd Zero recherche !

    On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.Si...

  • Agenda GZ

    On poursuit la reconquête du nouveau gz, m² par m², tout en organisant des concerts un peu...

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !

GRRRND ZERO RECHERCHE !

On récupère tout ce qui est inscrit dans cette liste pour alimenter le glouton-chantier Bohlen.
Si tu sais où trouver gratos ou veux nous donner directement une des choses suivantes, écris un petit mot à endurancezero@gmail.com.

Les éléments qu'on recherche en priorité-top-urgence-aïe-aïe-ça-me-manque-trop-là-maintenant-donne-vite-vite sont soulignés.


Outils

PLATE-FORMES DE TRAVAIL individuelles roulantes AUX NORMES 2013 dit "PMR". A partir de 1m de hauteur.
ECHELLES DE CHANTIER
TRANSPALETTES. Capacité 2 tonnes minimum.
Outillage
Quincaillerie


Bois

MONTANTS D'OSSATURE en bois jaune (beaucoup), 120 x 45 mm au moins, 2370 mm de longueur pour la plupart
SOLIVES 75 x 220 mm ou + grandes et moyennes section, le plus long possible, minimum 5 mètre de longueur
LISSES BASSES et HAUTES (beaucoup), 45 x 120 mm en bois, 1m30 de longueur minimum
TASSEAUX de BOIS par série de 10 identiques, 30x30 mm, 50x50 mm, etc...
OSB par plaques de 30 ou 40m2 au même format


Cloisons, doublage, faux-plafond

RAILS METALLIQUES pour fixer le placo épaisseur : 48 mm pour semelles horizontales (au sol), 46 mm (ou 45) pour montants verticaux (murs), 47 mm pour fourrures F47 (plafonds)
PLAQUES DE PLÂTRE BA 13
VIS à placo
JOINT placo
BANDE placo
ISOLANT : LAINE DE VERRE et/ou LAINE DE ROCHE entre 100 et 200 mm d'épaisseur pour la plupart + du 500 mm d'épaisseur pour les containers
FILM POLYANE
PLANCHES non traitées ou plaques de tôle ou contreplaqué ou autre matériau pour BARDAGE. Epaisseur : entre 12 et 200 mm


Finitions

FAÏENCE
CARRELAGE