278841901 717206975971215 7864067028268881940 n bbf25

 

Si jamais vous zonez sur la terrasse de bois en ce moment vous allez sûrement croiser de grosses abeilles noires à reflets bleues, qui sont assez impressionnantes.

Ce sont des abeilles charpentières, les plus grosses abeilles d'Europe, parfaitement inoffensives alors ne les tuez pas !

Elles ne vous attaqueront pas.

 

On constate aussi la présence de rouge-queues, des passereaux aux jolis cris, d'un merle ou deux, d'une sacrée colonie de pies qui nichent dans le grand pin ou dans la haie qui borde le parking, vers là où se trouve le camion sauvage gézédien en ce moment.

278616302 689284908950390 8538581875428646922 n 31849

D'ailleurs si vous vous demandez ce que c'est que ce grand arbre à droite du portail quand on rentre eh bien sachez que c'est une élanthe, Mother Elanthe, taille adulte beau bébé.

En fait ça s'écrit ailante mais on s'en branle car c'est une plante méchante.

Son autre petit nom c'est "the ghetto palm", le palmier des ghettos, car ça aime bien pousser dans la zone.

 

Autour de la porte d'entrée du hangar qui mène aux locaux et à la cuisine catering il y a deux sureaux, eux on les appelle les "suzerains des ruines" ou "princes des décombres".

 

Leurs fleurs sont délicieuses en beignets, et leurs fruits font de bons sirops, des encres, etc.

On s'est pas motivax l'année dernière mais cette année vers mai-juin vous m'entendrez sûrement hurler en tombant de l'échelle où je me serais juchée pour récupérer ces délicates fleurs blanches au léger parfum de vanille afin de les PLONGER DANS L'HUILE BOUILLANTE.

 

Devant la bibliothèque au printemps prochain il y aura des rangées de dahlias.

Peut-être que l'artichaut sauvage refleurira cet année, ou que d'autres viendront amenés par le vent.

Les bulbes d'iris plantés à l'arrache donnent de belles fleurs violettes.

Le violet des fleurs de ciboulette ne va pas tarder, en attendant je croque dans les bourgeons saveur ail level hardcore à chaque fois que je peux, ça laisse une haleine à tuer un poney pendant trois heures, j'évite d'aller à l'hippodrome durant ce temps.

Et les fraisiers parsèment les bacs de blanc et de jaune promettant de colorer nos lèvres en rouge jusqu'au mois d'aout.

 

Les primevères plantées en gueule de bois quelconque le printemps dernier et dont personne ne s'est jamais occupé ont repoussé, ça m'a fascinée.

Je suis restée longtemps devant ce petit bout de velours coloré si incongru dans cet océan de béton goudron rouille terre au plomb, l'impression tenace au ventre que plus je le regardais et moins j'avais peur de la mort.

Ou plutôt que plus je le regardais moins j'avais peur de la vie.

278677170 1093995481187216 4608304542251872474 n 58147

Comme je sombrais dans le sentimentalisme je suis partie m'ouvrir une bière et la boire sur le parking, j'ai avalé une grande rasade, c'est là que j'ai distingué de l'animation dans le ciel.

Il y avait trois milans qui se coursaient sous le soleil, triangle nuptial gracieux et brutal, j'ai baissé la tête pour roter ma gorgée de bière et là il y avait une bagarre de lézards, l'un d'eux n'avait que la moitié d'une queue, ils apparaissaient et disparaissaient dans les fissures du muret, j'ai fini ma bière et versé les dernières gouttes sur le bitume en remerciant je sais pas qui exactement, moi d'être là peut-être.

A LA UNE

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !