AVANT-GARDE




  • Même si la vanne est un peu grosse sur le fly, Vialka et J'm'en fous
    viennent bien de quelquepart qu'on pourrait appeler Crustland, ou autre.
    Apatrides revendiqués, sans arrêt sur la route, toujours porteurs d'un
    message positif et jubilatoire. Les deux groupes vont se croiser à Grnd
    zero comme ils se croisent depuis des années, les uns venant d'un
    endroît, les autres d'un autre et ils repartirons après nous avoir
    réchauffé le coeur et les oreilles, on ne sait où mais sans doute pour y
    dire la même chôse qu'on ne dira jamais assez: D.I.Y rules!


    VIALKA (duo guitare/batterie mixte et plutôt pas mal, selon certains)
    http://www.myspace.com/vialka

    J'M'EN FOUS (groupe tout fou tout fou'n'supersexy waouuu, selon d'autres)
    http://www.rienafoutredemyspace.fuck
  • Attention, le concert de nos héros aura lieu à 18 HEURES, dans le salon.Un rendez vous de fin d'après midi, pour apprécier la délicate musique des Volcano the Bear. Après leur passage au rail théâtre l'an passé, nous voulions les faire repasser dans des conditions d'écoute religieuse. Nous retrouverons Daniel Padden (clown cosmique) et Aaron Moore (batteur génial) dans notre écrin de moquette, beaucoup plus intimiste et soyeux.


    volcano

  • orga Kaugumi/zerojardins :




    Que ce soit clair, c'est l'un des miracles de 2008. La beauté du monde sera révélée le 10 mars lors de la venue de Black Dice, accompagnés de Kria Brekkan.


    Le Rail Théâtre nous étant inaccessible pendant un mois, le concert se déroulera à Grnd Gerland (40 rue pré gaudry - 69 007 Lyon - métro D Jean Jaurès).
    LES RESERVATIONS POUR BLACK DICE SONT TERMINEES. IL RESTERA DES PLACES A L'ENTREE, IL SUFFIT DE VENIR TOT A GERLAND POUR S'EN PROCURER (20H).

    Black Dice c'est donc Copeland, son frère (Bjorn) et un autre Homme, Aaron Warren.

    Connus avant tout pour être les potes bruitistes d'Animal "brother sport" Collective (même label, mêmes tournées, visiblement mêmes drogues, top friend myspace, amitié sincère), Black dice c'est un peu la première barrière de la musique expérimentale à franchir avant de pouvoir s'effondrer dans les méandres (représentées ce soir là par Motherfucking). Bref. Les premières barrières, c'est beau :

    black dice - motorcycle.mp3

    Dernièrement, ils nous ont sorti un disque (Load Blown) chez paw tracks. Probablement leur meilleur avec broken ear record, plus catchy/moins austère que leurs débuts, presque plus cool, genre soleil quoi. Du Black Dice en short, polo, casquette tropicale, en plein minigolf, coucher de soleil et menthe à l'eau.


    C’est pas si complexe à l’écoute, on entend certes des blips et des sons trifouillés, mais aussi un truc pop, même « groove », le mot qui fait peur (rappelons qu’à une époque une basse qui groovait c’était du slap). Ce côté grosses basses booty/Mtv Pulse, mêlé à ces bidouillages intempestifs, fait de Black Dice une entité totalement inattaquable.
    Voilà une image :


    Et aussi quelques autres morceaux à écouter au casque (le gros qui traîne chez ton père, celui qui te fait passer pour un électro boy et dont tu as un peu honte (du casque hein, pas du père). Parce qu’au fond de toi, y’a sûrement un fan de daft punk qui sommeille) :

    black dice - kokomo.mp3

    black dice - gore.mp3

    black dice - scavenger

    Vos doutes s'effondrent, toute résistance disparait, vous viendrez faire siffler vos oreilles le 10 mars.

    Ah oui, en première partie, il y aura donc Kria Brekkan(ex-chanteuse du groupe islandais Mùm, voix de sucre d'orge, pop tordue, épouse du Prophète).

    On peut regarder cette petite vidéo de la Blogotheque :




    On peut aussi l'écouter chanter avec Avey "cuckoo cuckoo" Tare, son mari :

    Kria Brekkan & Avey Tare - sis around the sandmill (Pirate version).mp3


    Pour ne pas faillir à notre réputation d'organisateurs de concerts ma foi sympathiques mais surchargés en nombre de groupes, il y aura aussi les excellents Family Battle Snake (noise noise noise / myspace : oui) et Mother Fucking (bossa nova nova / myspace : oui)


  • GayBeast_webrose


    GAY BEAST
    (Nerd Rock du Futur / Minneapolis, USA)


    Signés sur Skingraft, Gay Beast joue du rock d'avant-garde (c'est rare mais ça existe encore cf. Extra Life, Zs…), spéculatif, surprenant, dissonant, voire atonal mais super catchy et c'est ça qui est fort.

    Gay Beast - multi-purpose anti-form

    Un chanteur/claviériste (qui joue parfois du sax), un guitariste pas franchement conventionnel mais assez prodigieux, une batteuse large d'épaules, un extrait de leur troisième album à paraître en janvier :

    Gay Beast - Powerty Witch


    Ils ont un myspace


    JEAN LOUIS
    (Power Jazz des rives du Styx / Paris)


    Je pense que c'est mon groupe préféré de toute la France. Un power-trio contrebasse/trompette/batterie qui balaie tout sur son passage mais avec grave de style voire de sensualité. Des légendes hunniques racontent que là où ils jouent l'herbe ne repousse plus. Un mélange extatique de grâce et d'ultra violence.

    Ils viennent de sortir un second album incroyable (chronique à venir sur ce même site) : leur musique a pour habitude de traverser successivement différents états radicalement opposés.

    (ici ça commence super vénère avec un thème sur une seule note - d'où le titre Morse - puis à 4min25 débute un passage émo super beau)

    Jean Louis - Morse


    (ici ça commence super lent et pesant - d'où le titre Doom - puis à 3min09, ça explose d'un coup comme une bête féroce qu'on a pas nourrie pendant des mois et qu'on délivre soudain alors qu'on sait pertinemment que personne ne sera épargné)

    Jean Louis - Doom


    Et sur scène c'est encore mieux.

    Ils ont un myspace


    BLONDETTE'S
    (Zouk Rock de l'Espace, Lyon/Lima/New-York)


    Blondette's joue du rock assez fou, fantastique au sens borgien du terme avec des morceaux d'Afrique et d'Amérique latine (la chanteuse est péruvienne) dans les rythmiques et de schizophrénie dans les compos.

    Du chant en Anglais ou en Espagnol, un casiotone d'occase, une basse de hipster des années 70, une guitare bling bling, un batteur noir mais blanc... Zouk Rock Fantastique, un argument de vente à la hauteur de leurs aspirations.

    Ils ont un myspace
  • JEUDI 18 NOV
    soirée drone
    20H30 - 6€

    baker_web_copy

    Aidan baker (from Nadja - Berlin/Toronto)
    Stakhanoviste du disque (un petit coup d’œil à sa discographie ICI en dira assez long), ça on le savait déjà. Mais il faut bien admettre que depuis peu il devient aussi acharné des concerts. Cette fois-ci il viendra en solo pour son rendez-vous annuel. Difficile de faire le tour d’une discographie aussi vaste que protéiforme, Aidan ayant la fâcheuse tendance d’enregistrer (et faire éditer) tout ce qui ressemble de près ou de loin à une expérimentation ou à une répète. De son propre aveu il n’a pas été en mesure de mettre la main sur une copie de chacun de ses disques. En solo, Aidan Baker se laisse aller à quelques incartades dans le monde de la pop, délaisse les murs de guitare entre lesquels Nadja a eu tendance à s’enfermer à la longue et propose un drone plus cristalin, apaisant et moins massif, parfois même se rapprochant de ces compatriotes de Constellation si l’on en croit les commentaires d’un grand savant ès-Aidan Baker.
    http://www.myspace.com/aidanbakermusic




    Noveller (brooklyn)
    Elle est un peu la nouvelle égérie brooklynienne du drone minimal, il faut dire qu’elle le fait très bien. Elle s’est d’abord fait connaître par ses courts métrages expérimentaux et on regrette d’ailleurs un peu qu’elle n’ait pas proposé de faire quelques projections pendant son set.
    http://www.myspace.com/noveller




    Unfact (bassiste de jesu