JEU 24/03 : Bistro Zero

bistro_zero_site_479d3.jpg

Ce jeudi 24 mars dès 18h, le Bistro Zero (ré ?)ouvrira ses portes! 

 

Venez manger pas cher, écouter des vinyles, papoter, danser, boire des coups...

 

Des potes aux platines, mais n'hésite pas à t'incruste avec tes vinyles, y aura toujours de la place pour que tu passes tes skeuds !

 

Service aux petits oignons et ambiance guinguette

 

Au menu:

 

Fromage frais de cajou fermenté aux herbes

Houmous de betterave aux cranberries

Soupe froide de chou-fleur

Boulettes de haricots rouges aux champignons

Polenta aux herbes, légumes rôtis et sauce à l'oseille

Rochers coco au chocolat

 

Ami.e végétarien.ne, vegan, ou ayant banni le gluten de ton alimentation, viens te sustenter sans crainte de crever la dhal!! 

 

18h-23h

Prix libre

 

SAM 19/03 : BOUCAN, POUTRE, SÜRYABONALI

 

190322 f4219

Le 19 mars, on va faire du Boucan à GZ.
Du raffut ? Du barouf ? Du vacarme ? Oui, il y en aura pour fêter LA SORTIE DU PREMIER ALBUM DE BOUCAN.
Et pour rester dans le ton, ils seront accompagnés des excellents POUTRE et SÜRYABONALI.
Bref, prépare tes oreilles, ça promet d'être merveilleusement bruyant.

 

Muzotte présente :

 

BOUCAN (noise-rock de caverne – Lyon)

« Entre interventions à la tractopelle et coups de marteau-piqueur la musique de Boucan se révèle bondissante et chaloupée. Pleine de vie, aussi vrombissante que généreuse. De quoi avoir envie de remuer son popotin ou ce que l’on voudra sans aucune retenue. » - (Instant Bullshit)
https://youtu.be/pzR1e0KRE8U
https://boucanduo.bandcamp.com/

 

POUTRE (noise-rock de forêt – Arles)

« Poutre, c’est plus que solide. C’est la démonstration d’un indéniable talent pour entretenir l’héritage et écrire de nouvelles lettres de noblesse à un noise-rock parfait qui fait toujours passer un putain de frisson. » (Perte & fracas)
https://youtu.be/e2BLpI5EcSI
https://poutre.bandcamp.com/

 

SÜRYABONALI (noise-rock sur glace – Lyon)

« Süryabonali, c'est du post noise de compète qui freeze tes poils d'oreille » (Anonyme)
https://youtu.be/J4gG52JF07U
https://suryabonali.bandcamp.com/

 

Ouverture des portes : 19h30
Début des concerts : 20h30
60 avenue de Bohlen - Vaulx-en-Velin

+/- 6 euros
(pas de CB sur place)

 

Pour info, l'orga ne tolère aucune attitude violente, raciste, sexiste, homophobe ou encore transphobe. Au moindre souci, n'hésite pas à t'adresser aux personnes de l'orga (au bar ou aux entrées).

DIM 03/04 : : Meryll Ampe, Acte Bonté, ---__--___, Fck Dmn, Julie Champagne

L'Universelle Underground, le Périscope et Grrrnd Zero présentent :

 

 dans la manoeuvre du SONIC PROTEST : A : LYON

 

 

 

ASHER.ZAX / ACTE BONTÉ/ ---__--___ / FCK DMN

 Laisser votre dimanche après-midi se transformer en soirée. Dès 17h30, rendez-vous avec des live oniriques, manifestes sonores et expériences narratives et sonores. Entre noise radicale, électroacoustique poétique, minimal techno punk, le programme a de quoi donner des couleurs à cette fin de journée. A cette occasion, l'autrice Julie Champagne viendra présenter son livre "Question de genre dans les musicales actuelles", ouvrage sur les normes et les mécanismes de domination auxquelles n'échappent pas le milieu des musiques actuelles.

"À la scène, où la performance musicale passe par le corps, c’est aussi par lui que les mécanismes de pouvoir s’imposent. Créant des dispositifs disciplinaires pour dominer (par la règle et la loi), asservir (par l’exploitation du corps des femmes) et assujettir les corps en présence (par la norme et le discours), le milieu des musiques actuelles en France semble un milieu particulièrement favorable à l’étude des relations de pouvoir. À travers l’analyse de parcours de musiciennes et de responsables d’organisations du milieu des musiques actuelles, cette étude propose de comprendre pourquoi et comment les femmes se tiennent éloignées d’une scène, qui a su par ailleurs créer l’illusion d’un milieu contestataire et libertaire" - CREFAD Loire

 

 

Oulala quelle aventure ! 

La crise sanitaire nous poursuit jusqu'aux recoins mais nous sommes pas les plus malheureux. 

Aux portes de Tel Aviv, nos ami.e.s Asher. Zax sont resté.e.s sans pouvoir franchir celles-ci, ielles vont bien mais ielles sont dégouté.e.s de ne pas pouvoir partager leurs arts. On va tt faire pour les voir zt les entendre très vite mais ce sera pas avant 2023. Bouh !!!! Trop triste. 

Par contre de notre côté, nous nous sommes efforcé.e.s à trouver des magnifiques artistes pour que ce dimanche reste même sans Meira Asher et Eran Sachs, exceptionnel et immanquable comme c'était prévu. Ce sera donc 2 concerts en plus au lieu d'un avec Puce Mary qui a même épaté Pitchforkeuh, oulala et surtout qui a sorti des disques fabuluex sur PAN records, c'est pas rien et Méryll Ampe qui sculpte les sons comme une Camille Claudel qui ferait du modulaire et même France Cultureuh ont été saisi par son talent, donc on se moque pas de vous !!! 

Venez donc nombreu.ses.x pour ce dimanche exceptionneleuh ! 

 

Méryll Ampehttps://meryllampe.com/

https://www.franceculture.fr/personne/meryll-ampe

 

Méryll Ampe conçoit le son comme un médium à sculpter en temps réel et improvise à partir de sources analogiques (oscillos, filtres + drum machine).

Le tout pour interroger de manière implacable une matière dense et sonore qui évolue souterrainement et en relief. Créant en direct différentes strates et jouant avec l’imbrication de volumes, de perspectives et de dynamiques, Ampe crée des matières acérées et très brutes. Méryll Ampe aime également frôler les limites du son et creuse dans sa chair avec un intérêt permanent pour la rugosité et la porosité.

En live Ampe s’engage de manière puissamment instinctive et radicale, faisant appel à l’écoute du lieu et du corps qui lui sert de baromètre et tisse ainsi des états sonores massifs, qui se déploient, se croisent, se mélangent ou se décomposent pour un résultat tonitruant de salves sonores à la fois abstraites-noises et rythmiques-saturations.

 

 

 

 ASHER.ZAX (Israël)

(Meira Asher & Eran Sachs)

Underground Calling

Attention artiste culte avec la grande activiste arstitique et féministe MEIRA ASHER. 

Voici donc deux artistes israéliens parmi les plus hardcore et politique de la scène expé internationale ! 

Exit la dance music ou l’electronica de salon, le dispositif DIY de ce duo est avant tout là pour produire du bruit. Ici on donne dans le radicalisme à l’état pur. Une production musicale toujours militante où la voix de Meira oscille entre spoken word désincarné et invectives écorchées.

Sur scène ou en studio, le duo renouvelle la free music et le power electronics en réinjectant un discours politique au cœur de leurs préoccupations sonores, exactement ce dont on a besoin en ce moment.

Artiste culte donc, Meira Asher avec ses plus de 30 ans d'agitation artistique a signé ses derniers enregistrements sur les labels Ultima Ratio (Paris) et Raash Records (JLM alQuds). Activiste du sound art, Eran Sachs est déjà passé par la case SP avec son combo doom industriel Lietterschpich. Welcome back !

Meira Asher : machines

Eran Sachs : machines

 Psalms 19 (feat. Hanif Khan) - YouTube

 

 

et à 1h30 du matin nous montent le doux souvenir d'un concert mirifique poetique et politique, l'odeur de la poudre a canon, de ces concerts qui vous forge une destinée, vous guide vers le cap de votre vie. 2o ans on passés et on est toujours la, reveur et determiné. quelle joie de te retrouver, a toute.

 

 

 

---__--___ (USA)

Un opéra dans les flammes, la profonde tristesse de l'hinterland américain transformée en réconfort désarmant.

The Heart Pumps Kool-Aid est le premier album de ---__--___, duo composé de Mari Maurice (More Eaze) et Seth Graham. Un album dont les arrangement on été confiés à Karen Ng, Nick Storring, Rob Mcgill, Meteronori avec des instruments spéciaux, accompagnés des paroles de Proxy.exe, et des voix invitées de Recovery girl et Meteronori.

The Heart Pumps Kool-Aid est l’expression de la tristesse du Midwest, du piège de la classe sociale et d’un mécontentement inexprimable. Le morceau d’ouverture « When you’re hot around the narcs » présente des chuchotements de voix dignes d’un shoegaze, des arrangements classiques simples et des bribes de saxophone free jazz ; ce morceau donne le ton de The Heart Pumps Kool-Aid : une expérience de mort imminente due à l’addiction aux narcotiques (une histoire commune et personnelle de l’Ohio).

La vulnérabilité est évidente, les phrases s’accrochant à peine aux arrangements minimaux. La voix de fausset de Mari flotte au-dessus des bois qui respirent, l’expression classique atonale avec une humeur mélancolique constante de la mélodie crotale tout au long de The Heart Pumps Kool-Aid. Un tourbillon de frustration et de désespoir mené par un opéra crooner, proche des œuvres d’Harmony Korine et de Tilt de Scott Walker, ou de Blemish de David Sylvian.

 

Legato crying (feat. Seth Graham & More Eaze) - YouTube

 

FCK DMN (Lyon)

Apocalypse dance machine

Solo de l’artiste polymorphe, hyperactif et activiste culturel lyonnais, Damien Grange qu’on peut retrouver dans la cie de danse ALS, le collectif Arfi mais aussi dans les groupes de musique dites transversale et singulière comme Marteau Matraque, Vocoder, Rature, Moins un, Bételgeuse, Bronzy mc Dada, 300mA, etc…. 

Ici avec Fck dmn,  Damien fait de la musique ghetto electro techno punk noise viscérale dans les lignées d’artistes comme Container, Pharmakon, Cuts hands, Whitehouse ou encore JK Flesh…. Pour ce faire une idée. 

C’est donc avec le sourire et sa bonne humeur, du crachat, du bruit et des rythmes d’un folklore quasi post-apocalyptique. À vivre et à entendre forcément. 

Damien Grange : machines

 Champ2fleurs fck dmn - YouTube

 

 

ACTE BONTÉ (Bruxelles)

Mélancolie vocodée

Acte Bonté est le duo sororal synthé-voix de Rebecca et Fiona Brunet, formé en 2017 à Bruxelles. Étrangement aussi pop qu’expé, aussi mélancoliques que mélodiques, leurs chansons douces-amères, murmurées en français, anglais et japonais, cachent leurs lyrics derrière un vocoder de premier plan, où apparaissent les traces vacillantes d’un lyrisme fantomatique. D’une ritournelle l’autre, leurs compositions du bout de la nuit, réunies sur leur premier album éponyme sorti en 2020, sur le label Midi Fish, laissent rêver à une féérie pour une autre fois.

 

 

 Kiosk Radio x FiftyFifty Session present Acte Bonté (Live) @ Vauxhall Brussels - YouTube

 https://www.mixcloud.com/grrrndzero/acte-bont%C3%A9-mai-2021/

 

 

affiche détaillant le reste d'un gourmand et fabuleux programme par Alban-Paul Valmary et des gens de la culture

sonic protest 0ebfb

avec

Yeah You, Johann Mazé & Jihem Rita au Périscope le 1er Avril

Duma au Sonic le 2 avril

Again the Sunset (Yann Leguay et Inga Huld Hakonardottir) par le Collectif Si au Périscope le 4 avril

LUN 14/03 : ZEA + Xavier Charles, Portron Portron Lopez, KRISTALLROLL

Lundi 14 mars

140322 8f800

une concordance de tournées inratables autant que maintes fois repoussées. rock instrumental foutraque, abstractions rythmiques sensorielles. folk-pop imparable.

 

Liens:

https://zeamusic.bandcamp.com/album/bourgeois-blues-7

https://www.youtube.com/watch?v=yagTlTIebM8&fbclid=IwAR3iP8d596i0uSPHqtpauW43cXcVZ0c9CZ8lf5ht0ugofvvs9ckcSTgyhZM

https://kristallroll.bandcamp.com/album/die
https://soundcloud.com/kristallroll

 

+/- 6€
20h30

 

Affiche débilos par Seb Radix

SAM 12 MAR : LYL à Grrrnd Zéro

120322 3660e

 

LYL à Grrrnd Zero


Le 12 mars 2022 de 22h à 05h


avec Lostsoundbytes (live), DJ Under Arrest, Warzabart (live), HAJJ

Visu © La Brigade Cynophile
http://lyl.live/

Programme
— 22h-23h30 LYL LYON
— 23h30-00h30 WARZABART LIVE
— 00h30-2h DJ UNDER ARREST
— 2h-3h LOSTSOUNDBYTES LIVE
— 3h-5h HAJJ

************************************
LOSTSOUNDBYTES (Vastechoses - Bruxelles)
https://soundcloud.com/lostsoundbytes
https://lyl.live/show/vasteshow/

DJ UNDER ARREST (Damn/asty - Bruxelles)
https://soundcloud.com/djunderarrest
https://lyl.live/show/damn-asty

WARZABART (Big Science - Lyon)
https://bigsciencerecords.bandcamp.com/album/troll
https://lyl.live/show/big-science

HAJJ (Dawn - Lyon)
https://soundcloud.com/hadji-hajj
https://lyl.live/show/souffrance-fm

▬ Informations pratiques
→ 12 Mars 2022 / 22H—05H
→ PAF +/- 7 €
PAS DE CB
→ Grrrnd Zero
60 Av. de Bohlen, 69120 Vaulx-en-Velin
http://lyl.live/

VEN 18/03 : Portraits Détaillés, Je suis une sirène DATE REPORTÉE

0e75f24c e28b 44f9 8c17 c09f62964abd a996f

 

DATE REPORTÉE

 

Le Brrrazero présente : du théâtre & des phoques

19h30 : ouverture des portes

20h30 : Je suis une Sirène

21h30 : entracte

22h : Portraits Détaillés
+/- 5 euros

 


Portraits Détaillés : Portraits Détaillés est une performance en trio. Dans celle-ci les interprètes regardent le mot « pédé.e » sous tous les angles, depuis des correspondances des années 80, des vidéos et des chansons créées pour le spectacle, jusqu’à des prises de paroles intimes au plateau.


Je suis une sirène : Trempée, une Sirène attend sa psy en mangeant un pamplemousse. Elle a besoin de parler, de vous parler, elle n’est pas une Sirène normale. Une enquête identitaire autofictive, ça déborde toujours un peu. Y-a-t-il des Sirènes dans la salle ?

Ouverture des portes : 19h30
Début des concerts : 20h30
60 avenue de Bohlen - Vaulx-en-Velin

+/- 6 euros
(pas de CB sur place)

 

JEU 10/03 : OI BOYS, ZONE INFINIE, LITIGE, HININ

affiche 10.03 deux 2 d1f61

 

T’as bien ravalé tes larmes ?

T’as bien fermé ta gueule ?

T’as bien écouter tout c’qu’on te disait, t’as bien tout bien fait ?

Alors c’est que ça va mal.

Tu as besoin

de oï infinie

de zone boys et de zone girls

avec qui lancer ton poing vers le plafond d’un hangar,

bien au chaud au creux de la Z.I.

Pour son anniversaire Clara et les sales types vous offre

un festival des paroles en céfran parce qu’en céfran on comprend mieux les paroles

featuring des locaux du local 4 des tullistes des messins

de la guitare de la basse de la batterie du synthé et du chaos.

 

HININ - https://hininband.bandcamp.com/album/hors-jeu

LITIGE - https://litigelyon.bandcamp.com/

OI BOYS - https://oiboys.bandcamp.com/releases

ZONE INFINIE - https://zoneinfinie.bandcamp.com/

20heures- +/- 5 balles

NO CB

JEU 17/03 : MARIA VIOLENZA, KRINATOR, CONTUMACE, SHITTY SHED

17032021 57438

 

MARIA VIOLENZA / ROMA

Originaire de Palerme (haut lieu de l'inquisition sicilienne) MARIA VIOLENZA incarne la vengeance des hérétiques.

Elle traduit la souffrance par des mélodies punk et synthétiques, un voyage en métro en sens contraire de Médine à La Mecque. Ça vous cloue au mur, les névroses s'accentuent, et l'accélération fatale des beats vous emmène dans le monde souterrain.

Maria Violenza, c'est de l'exorcisme moderne avec comme outils une boîte à rythme, un synthé, un looper et des riffs folkloriques arabes.
Un an après la sortie de son E.P "Moisissure" chez Kakakids Records & 1000 Balles, on découvre son album "Scirroco" qui porte bien son nom: Cristina y chante en français, anglais, italien et dialecte sicilien, des histoires qui sentent la galère à Palerme, une odeur de sueur mélangée à celle des épices.

Ses arrangements mêlent la tendresse de son accent à des rythmes incisifs au synthétiseurs, qui trahissent une main satinée derrière le cran-d'arrêt.
Pourtant on est proche du rap ou du tabassage verbal avec des morceaux comme "Sbirri" et le colérique "Il palermitano", pas loin de la musique traditionnelle avec "Quannu iu moru", et on frôle le tube avec "La ballade de l'indifférence".

Crisitina donne corps aux désagréments que les rapports humains nous accablent: le chagrin, les humeurs noires... mais paradoxalement elle arrive à en faire quelque chose de très beau.
Un remède acide et envoûtant qui cicatrise les peines! https://kakakidsrecords.bandcamp.com/album/scirocco

 

 

KRINATOR / AMIENS NORD

Membre des groupes HEADWAR, BADABOUM, des duo LES MORTS VONT BIEN, CO I JAK et autre formation improbable, Krinator exhibe pudiquement son projet solo.
Projet qui pourrait être le fruit d'une enfant séquestrée avec pour seul compagnie, un synthétiseur, des choco B.N, un magnétoscope alimenté de cassettes d'épouvantes et de dessins-animés.
Les interminables mercredis après-midi à improviser les bandes son de Mickey et "les griffes de la nuit" n'ont pas été vaines. ________________________________________________________________________________
VIDEO
1ère apparition T.V (1989)
https://www.youtube.com/watch?v=CA0mwO4PD-U
Live forestlimit (Japon)
https://www.youtube.com/watch?v=N40u10hrYwE
Live au Jardin Moderne (Rennes)
https://www.youtube.com/watch?v=84Kj34jMrOE&t=17s
Si le coeur vous en dit
https://www.youtube.com/watch?v=O28xB8IcSqA
BANDCAMP
Krinator
https://krinator.bandcamp.com/

 

 

CONTUMACE / PARIS FROID

Contumace « Matt », Tanz Procesz - 2021
Paraît ces jours-ci un album de Contumace, side-project de Lionel Fernandez - une des guitares abrasives de Sister Iodine - tourné vers une electronica noire. Plus que l’electronica c’est du coté des musiques industrielles qu’il semble s’être retourné, peut-être que ces musiques des seventies finissantes font parti de ses mémoires adolescentes, il les exhume ici pour un shoot sonique angoissant et déceptif. « Matt » semble connecté à cette scène bruitiste des Monte Cazzaza, Throbbing Gristle, Nocturnal Emission … musiques qui s’insinuaient dans notre inconscient, saturant les informations et l’écoute, vécu comme la critique du spectacle punk et des musiques mainstream. Musique dépressive ? Oppressive ? Sans doute autant l’une que l’autre, nourrie aux théories littéraires de William S.Burroughs et à la critique des mass-médias opérée par Marshall MacLuhan et Jean Baudrillard. On laisse derrière soi l’écoute de cette musique, la quittant avec un sentiment de malaise, un peu honteux du plaisir pris dans ce masochisme sonique. La techno en avait détourné le sens critique pour créer un espace à habiter dans une forme de cocooning substituant aux morceaux courts dans un format rock à de longues plages étirées à l’infini, abolissant notre conscience du ici et de l’ailleurs, anesthésiant notre critique du spectacle, heureux de s’abandonner dans ces cycles rythmiques hypnotiques, le jeu des stromboscopes.
Lionel Fernandez reprend les stratégies soniques de la musique industrielle portées sur de courtes unités de temps, fracturant notre écoute, chaque titre semblant une étape nous faisant franchir les cercles de l’enfer contemporain. Steps by steps passant d’un morceau inquiétant à un autre tout aussi oppressant, délétère. Aucune envolée fracassante avec sa Fender, de claquage de cordes métalliques, de corps cogné rudement pour en extirper ces bruits sourds oppressants qui rappelleraient la dépense festive de Sister Iodine, la promesse d’une danse en apnée. Il ne s’embarrasse pas de patterns rythmiques qui fixeraient notre écoute dans une métronomie rassurante, jouissive, mais efface nos repères, nous perd dans l’angoissante solitude des machines. On songe aux mantras lancinants des tondeuses à gazon (comme sur le titre de T.G « Hamburg Lady » ), aux sifflements des frigidaires, aux crépitements des néons, tous ces soliloques solitaires des objets industriels qui font la musique de notre modernité dans notre absence.
Guitares et synthétiseur EMS sont joués ici avec une rage rentrée, la tension palpable pour autant. La musique de Lionel Fernandez s’écoule comme un poison dans nos veines, saturant notre écoute de laideurs électriques, de lumières blanches troublantes, corps perdus dans les lignes de fuite des circuits électriques. Musique de frottements, d’usures, qui nous laisse épuisé, vaguement nauséeux comme après une gueule de bois, alors pourquoi y replonger ? Parce qu’elle nous parle de notre présence aux mondes, de cette oppression bruitiste qui nous entoure et reconfigure notre rapport à l’autre, parce qu’elle dit notre angoisse d’être séparé, seul dans la symphonie électrique des objets célibataires.
Michel Henritzi

 

SHITTY SHED / Techno-dactylo / Villefuck-de-Rouergue
Telle une secrétaire sous acide, Judith tape sur sa machine et met le zbeul.
Aucune boucle enregistrée à la maison, une prise de risque maximum, du vrai live!

https://www.youtube.com/watch?v=596C-Q_ka2M

 

AFFICHE AU TOP PAR RAFAEL HOUÉE

ouverture des portes 19H30
start 20H30
7 euros
60 av de bohlen à vourenvlin avec métro pas loin

MELMAC IS THE KING AND GLOUBIGA IS GOD

Sam 5/03 : Algorave

5mars d6351

OOOO L'Algorave est un rassemblement de live coding OOOO

 

L'occasion de rentrée dans une bulle de code et de son qu'il fait.

 

Adel Faure

Adel Faure fait de la musique, des jeux vidéos et du dessin en mode texte. Musique de qualité et de volume variable, codée en direct, garantie 100% non-masterisée.
https://www.adelfaure.net/

 

th4

th4 est une live codeuse dont le langage principal est TidalCycles. Elle explore dans son travail les aspects harmoniques et le potentiel de mélodies génératives de ce langage souvent confiné aux expérimentations rythmiques.
https://youtube.com/c/th4music

 

azertype

Study of communication and control processes in living things and machines.
Hardware:_ X&Y
OS:_bipolar_&_dys
Software:_anticapitalism_intersectionnality_neurodiversity
non_gender_specific_art
Verseau_from_Saturn
member_ship:_Earth
code_as art↔music_as code
Anti_copyright

https://linktr.ee/azertype

 

Léon Denise

Léon Denise est artiste programmeur, il expérimente avec les outils virtuels pour explorer les perceptions du réel. A partir d'une formation de programmation de jeu vidéo, il se spécialise dans l'écriture de shader pour réaliser des filtres d'image, des animation de distorsions, des simulations de particules et des sculptures mathématiques.

 

Raphaël Bastide

Raphaël Bastide crée des instruments, des stratégies pédagogiques, des installations, des objets, des performances. Il développe un intérêt particulier autour des séquences graphiques, algorithmiques ou sonores. Il invente des sites web et des programmes informatiques et entretiens une pratique performative de l’écriture du code: evasive.tech (2020), otherti.me (2019), Cascade (2021). Il hérite de la culture du logiciel libre et tente de la transmettre, notamment avec les collectifs PrePostPrint et Velvetyne Type Foundry.
https://raphaelbastide.com
Raphaël Bastide joue Cascade, un instrument qu’il développe pour interpréter des formes graphiques en son, tissant des négociations improvisées entre le son et son écriture. Cascade est open source et disponible sur raphaelbastide.com/cascade.

 

bubobubobubobubo

Raphaël (bubobubo) est un live-coder actif à Lyon et à Paris. Il est actif au sein du collectif TOPLAP et du mouvement Algorave depuis 2018. Sa musique trouve sa source dans des expérimentations sonores à partir d'instruments électroniques, de synthétiseurs et d'algorithmes divers, enregistrées afin de réaliser collages, superpositions et autres transformations algorithmiques rythmées. Raphaël s'intéresse à l'utilisation du live coding comme technique, instrument et art performatif par son travail de recherche, son enseignement ou ses collaborations avec le collectif parisien Cookie Collective ou avec les lyonnais du LocalHost.

 

Ralt144MI

Ralt144MI est une bande sonore de souvenirs vidéos centrée sur un univers aquatique. C'est le résultat de la redécouverte d'un large stock de cassettes vidéos familiales de plongée sous-marine. Le son, codé en direct deviendra support des lectures de bandes, interagissant et évoluant avec elles.

 

R.O.C.O.D.A

VOCODAOS + ROBOTA
collectif plasma punk
https://plasma-punk.github.io/website/index.html

 

 

18h>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>1h    

Grrrnd Zero

60 av. de Bohlen

69120 Vaulx-en-Velin

❗ Pas de CB sur place ❗

Adhésion prix libre

Concert prix libre (Prix conseillé +ou-5e)

Restauration sur place 

Ouverture des portes à 18h

 

SAM 2/04 : SOIREE CONTRE LA MAXI-PRISON EN BELGIQUE

 

affiche020422 fee72

 

"Sacrée java pour aider à payer les 43.000 euros des inculpé.es bruxelloixses !

Pizzas, cantine, concerts, techno, cocktails avec et sans alcool, rigolades à gogo !

A GrrrndZero, 60 avenue de bohien à Vaux-en-Velin
Ouverture des portes à 19H, Prix Libre, Fermeture des portes au premier métro
Pas de pénibles & pas de CB

Programmation :

Petit rappel de la situation :

Le 1er octobre 2021, le tribunal pénal de Bruxelles rendait son verdict dans le volet civil du procès pour la destruction de la maquette de la maxi-prison. Ce jugement contraint les 4 condamné.e.s à rembourser 43.000 euros à la Régie des bâtiments, propriétaire de la maquette détruite. Si ce verdict clôture 6 années de procès, la page n’est pourtant pas tournée, car voici le temps de la solidarité.

Appel à solidarité pour les 4 condamné.e.s
pour la destruction de la maquette de la maxi-prison

Durant l’été 2014, le terrain du Keelbeek à Haren, situé à la périphérie Nord de Bruxelles, est occupé par des opposant.e.s au projet de Maxi-Prison. Sur ces 18 hectares de terre agricole et de nature, l’Etat rêve en effet de construire la plus grande prison de Belgique.
L’occupation, surnommée ZAD du Keelbeek , a pour but de défendre cet espace vert menacé par le béton et de stopper l’extension du parc carcéral prévue par le gouvernement fédéral. Car, sans même attendre les permis, la Régie des bâtiments tente de démarrer les travaux à plusieurs reprises. Mais à chaque fois, les engins de chantier sont repoussés par les opposant.e.s au projet.
Entre les cabanes dans les arbres et le potager, les zadistes y expérimentent aussi un autre mode de vie, écologique, solidaire et auto-géré.

Le 20 mai 2015 se déroule l’audience publique de la commission de concertation concernant le projet de maxi-prison. Le même jour, refusant de suivre les chemins balisés par le pouvoir, une quinzaine de zadistes décident d’exprimer leur opposition en manifestant à l’intérieur de la Régie des bâtiments. Dénouement imprévu : la maquette de la maxi-prison, exposée dans le hall d’entrée, est détruite durant l’action.

Suite à cette manifestation, une enquête est ouverte par le parquet et 4 personnes, se retrouvent devant les tribunaux.

Le 19 février 2016, sans même avoir pu identifier les auteurs de la destruction et malgré les contradictions évidentes entre le témoignage du vigile et les images des caméras de surveillance, le tribunal correctionnel condamne les 4 personnes à 10 mois de prison avec 3 ans de sursis pour « destruction de bien mobilier en bande ».

Le 18 avril 2018, le verdict est confirmé par la cour d’appel de Bruxelles.

Le 1er octobre 2021, le tribunal prononce le verdict pour le volet civil de l’affaire. Les 4 militant.e.s sont condamné.e.s à rembourser 43.000 euros à la Régie des bâtiments, propriétaire de la maquette détruite.

Ce verdict arbitraire et douloureux conclut 6 années de procès et confirme la stratégie répressive de L’Etat : frapper lourdement quelques opposant.e.s pour faire peur à toustes les autres et tenter d’étouffer toute contestation. Car depuis le début du projet, la Maxi-Prison est vivement combattue de toutes parts. Entre la ZAD, les habitant.e.s de Haren, les collectifs anti-carcéraux et écolos, les actions contre le projet sont nombreuses.
Alors les forces de l’ordre se permettent de surveiller les moindres faits et gestes des opposant.e.s.
Alors la Justice n’hésite pas à balayer tous les arguments de la défense d’un revers de main et à finalement condamner 4 personnes, sur seule base de leur présence à une manifestation durant laquelle il y a eu des dégradations.
Alors les juges accueillent avec bienveillance toutes les factures qui peuvent faire gonfler la note, allant jusqu’à comptabiliser 4 maquettes et 5000 euros pour le déménagement de l’une d’entre elles.
Et le parquet n’en est pas à son coup d’essai : il a déjà tenté de faire payer 1,2 millions d’euros aux occupant.e.s pour la destruction des grillages installés autour du terrain du Keelbeek. Mais vu la faiblesse du dossier, la procédure judiciaire est tombée à l’eau, refoulée en chambre du conseil.

Pour les 4 condamné.e.s, ces 6 années de procès face au rouleau compresseur de la Justice dont 3 années de sursis, ont été pénibles à vivre. Mais le verdict au civil, avec son montant astronomique à rembourser, est un nouveau coup dur, avec le risque pour l’un d’entre elleux que son logement soit saisi.

Seule une réponse collective et solidaire permettra de contrer la stratégie répressive de l’Etat. Les 4 condamné.e.s ne sont pas seul.e.s, illes peuvent compter sur notre soutien.
Car ce procès concerne toutes les personnes qui luttent pour un monde sans barreaux ni béton, car c’est nous qu’on tente de faire taire par la peur en frappant quelques-un.e.s pour l’exemple.
Ce procès nous concerne toustes car les motifs de condamnation, le délit par association, sur base de la simple présence à une manifestation, est une logique répressive de plus en plus suivie par les tribunaux. Ce genre de condamnations se multiplie et ça peut toustes nous tomber dessus."

CASSIS

A LA UNE

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !