fuckbuttons

 

FUCK BUTTONS (électro ? noise ? convulsions ? / UK)

Fuck Buttons est un duo claviers/machines originaire de Bristol, la ville qui explorait avec plus ou moins d'inspiration et de codéine les notions de ralenti et de mou dans les années 90 (flying saucer attack, portishead, tricky...).

Comment être un groupe drone-noise-psychédélique et devenir une sensation hype majeure ?

a) un dossier marketing solide (la division label du festival Atp prend en charge le disque, s'en suit un plan média imparable : pitchfork, libé, inrocks, stereogum, tout le monde pond son article).

b) savoir s'entourer (tournées avec Battles et Liars, John Cummings de Mogwai a enregistré le premier album, Andrew Weatherall s'occupe du deuxième)

c) être très doué.


d) injecter une forte dose de pop au coeur de la déferlante bruitiste. Ces jeunes gens ont une approche émo, physique et extrêmement directe de la musique de snob.

 

Mélodies naïves + distorsion + nappes de synthé + rythmiques répétitives + hurlements jetés dans un micro fisher price = un truc assez excitant.

 

C'est parfois un peu facile, un peu vain (certains morceaux dancefloor sont vraiment limite). On n'arrive pas trop à déterminer si ils sont innocents ou putassiers, si bientôt ils ne tourneront plus que dans des clubs remplis d'abrutis cocaïnés, amers et compétitifs.

Mais dans leurs meilleurs moments,

comme

Sweet love for planet earth


ou

Okay, lets talk about magic.mp3

on se dit que Fuck buttons est la version post apocalyptique de My Bloody Valentine. Genre on est à la plage avec notre ami loïc, on n'a pas dormi depuis trente heures, on fume notre soixante douzième cigarette, le jour se lève, tout est douceur et apaisement, puis sans prévenir le soleil explose et l'univers entier se consume.

Presque comme dans Deep Impact.

Un petit bout de leur concert au sonic il y a deux ans, merci max :

{vimeo width="400" height="320"}7039993{/vimeo}

 

PART CHIMP (rock ? noise ? furie ? / UK)

En voyant la pochette de leur dernier album, on se dit que ces écossais ont bon goût. Ils sont signés chez Rock Action (le label de Mogwai), et délivrent une sorte de stoner noisy. On ne comprend jamais vraiment tout ce qui se passe, la recette n'est pourtant pas trop compliquée : guitare brutales, chant un peu emo qu'on entend pas en live, rythmique tentaculaire. Il parait qu'en concert c'est encore mieux.


Machine

Trad


+ HTRK

 

A LA UNE

GRRRND RADIO

RadioGZ

Un arc-en-ciel planté dans le béton.

1001 chansons offertes par les groupes qui ont joué à GrrrndZero.

Clique sur le poste !